Football Coupe du monde féminine U20 : le Nigéria pied au plancher, le Ghana maté d’entrée

L'équipe de la rédaction d'Africa Top Sports




Début ce week-end au Japon de la Coupe du monde féminine des moins de 20 ans. Les représentantes africaines, le Nigéria et le Ghana ont connu une entrée différente. Les Falconets ont dominé la Corée du Sud et les Black Princesses ont été corrigées par les Etats-Unis.
Equipe junior féminine du Nigéria Les Etats-Unis n’ont pas manqué leur entrée dans la Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA, Japon 2012 ce lundi à Hiroshima pour le compte du Groupe D. Face à un Ghana qui aligne la plus jeune moyenne d’âge du tournoi, l’expérience a fait la différence. Après 20 minutes de jeu pourtant bien négociées par le Ghana, la défenseuse est au mauvais endroit après une tête de Morgan Brian sur le poteau. Le ballon rebondit sur sa jambe et finit dans les filets. De quoi encore gonfler le moral d’Américaines qui n’en avaient pas vraiment besoin pour maîtriser les débats et conserver l’avantage jusqu’à la pause.
Il ne faut que cinq minutes au retour des vestiaires pour tuer tout suspense. Au terme d’une superbe contre-attaque, Maya Hayes place un coup de tête de près pour transformer en passe décisive le centre de Kealia Ohai. Elle ne le sait pas encore mais Hayes débute à peine son festival. Deuxième acte à la réception d’un ballon de la gauche, une frappe du point de penalty et les derniers espoirs du Ghana s’envolent. Le clou du spectacle arrive lorsque l’attaquante profite d’une erreur de la défense africaine pour signer son triplé et envoyer les Ghanéennes à leurs chères études. Elles en auront besoin face à l’Allemagne lors de la prochaine rencontre…
Finaliste en 2010, le Nigeria a l’intention de faire au moins aussi bien qu’en Allemagne. Première étape sur la route du succès, une République de Corée à l’ossature de championnes du monde U-17 en 2010. Et les Falconets ont brillamment franchi l’obstacle en s’imposant sans trembler, ni vraiment forcer ce 19 août 2012 à Saitama pour le compte du Groupe B. Les Demoiselles Taeguk ont bien cherché à s’appuyer sur leur vivacité et leur jeu au sol, cela n’a pas suffi face à l’énergie et la puissance africaine. L’énergie en première période, lorsque Francisca Ordega fausse compagnie aux défenseuses côté droit pour servir Ngozi Okobi seule au second poteau. La puissance après la pause, symbolisée par un coup de tête imparable de Desire Oparanozie à la réception d’un long coup franc de la droite d’Ebere Orji.
Les prochaines sorties des Africaines seront déjà cruciales pour l’obtention d’un ticket pour le prochain tour. Les Nigérianes seront face ce mercredi aux Brésiliennes, tandis que le Ghana devra se reprendre face à l’Allemagne.


Articles récents