Autres Sports Afrabasket U18 / Mozambique 2012 : Sénégal champion d’Afrique

L'équipe de la rédaction d'Africa Top Sports




Les rideaux sont tombés sur la 15ème édition de l’Afrobasket U18 masculin.  En apothéose de cette édition déroulée à  l’Academica Stadium de Maputo depuis le 15 Août, la finale Sénégal- Côte d’Ivoire.

 

basket senegal U18Les deux sélections se retrouvaient pour la seconde fois dans le tournoi après la phase de poules. Dans cette finale inédite, les Lionceaux de la Teranga ont eu raison des Eléphanteaux de la Côte d’Ivoire 71– 62.  Une victoire qui permet aux coéquipiers d’Aboulaye Ndoye, meilleur rebondeur de ce championnat,  de succéder au palmarès à l’Egypte et d’intégrer le club restreint des champions d’Afrique  U18 hommes. Les Pharaons d’Egypte se classent troisième après leur succès pour le bronze au dépend des Aigles du Mali. Vice-championne de l’édition 2010, la Tunisie, désignée équipe fair-play,  termine Maputo 2012 au 5ème rang devant l’Angola 6ème.

 

Outre le Sénégalais  Abdoulaye Ndoye meilleur rebondeur de la compétition, d’autres individualités se sont distinguées durant ce championnat d’Afrique disputé au Mozambique.  Le Marocain Mourad Shifi a reçu le prix du meilleur marqueur avec ses 120 points. Le meilleur artificier à 3 points est l’Ivoirien Arsène Ottop. L’Egyptien  Saleh Ehabn est élu MVP de la compétition.

 

Le cinq majeur de cet Afrobasket 2012

Boubacar Papa Coulibaly (Mali) // Ehab Saleh (Egypte) // Emmanuel Kehasson Oulaï (Côte d’ivoire) // Moatez Ali (Egypte)   

Le classement général

1er Sénégal (Champion d’Afrique) // 2ème Côte-d’Ivoire (vice champion) / / 3ème Egypte // 4ème Mali // 5ème Tunisie // 6ème Angola // 7ème Mozambique (pays organisateur) // 8ème Ghana // 9ème Maroc // 10ème Gabon// 11ème Rwanda

La RDC qualifiée pour la zone VI a déclaré forfait.

Tous les champions de l’Afrobasket U18 masculin depuis sa création en 1977

Sénégal (2012) // Egypte (2010, 2008, 1984, 1977) // Nigeria (2006, 2002, 1998, 1994, 1990,1987) // Guinée (2000) // Angola (1988, 1982, 1980).


Articles récents