Autres Sports Tennis : les adieux de Kim Clijsters

L'équipe de la rédaction d'Africa Top Sports




kim-clijstersApres 7 sept ans d’invincibilité à l’US Open, Kim Clijters va dire au revoir au tennis et au public américain.

Kim Clijsters  veut marquer l’histoire  avant de raccrocher.  La Reine de New-York est à  29 ans, certainement la plus américaine des Belges. Entre elle et l’US Open, c’est une love story semblable, dans une moindre mesure, à l’idylle qu’entretient Roger Federer avec Wimbledon.

Joueuse au talent précoce, Kim Clijsters n’a que 18 ans quand elle atteint sa première finale de Grand Chelem à Roland Garros (perdue face à Jennifer Capriati) Le talent ne fait pas tout. Friable mentalement, la Flamande sera longtemps une joueuse douée mais pas titrée en Grand Chelem. C’est à New-York qu’elle trouve finalement sa scène. En 2005, Clijsters y remporte son premier titre majeur avec l’US Open. Depuis, elle n’y a plus perdu.

Mais Kim Clijsters n’est pas une joueuse de tennis comme les autres. Très spectaculaire notamment en défense où elle fait du grand écart un art, la Belge est souvent trahie par un physique qui va écrire sa carrière en pointillés. Lasse des blessures à répétition (forfait pour l’US Open 2006) et désireuse d’enfanter avec son compagnon, le basketteur américain Bryan Lynch, la joueuse de 24 ans met un terme à sa carrière.

Mais le tennis lui manque. L’été 2009 marque son retour aux affaires. Comme un symbole, c’est sur le dur américain qu’elle reprend. Non classée, Clijsters est invitée sur la tournée américaine et fait main basse sur son second US Open (3e tournoi depuis son retour), devant un public aussi médusé que conquis par ce come-back, aux allures de série américaine. La Flamande a trouvé un nouvel équilibre entre tennis et vie de famille. L’année suivante en 2010, elle fait à nouveau régner sa loi sur le ciment new-yorkais. On la croyait définitivement revenue et prête à se poser en reine omnipotente mais les blessures la rattrapent et comme cinq ans avant, elle déclare forfait avant l’édition 2011. Le temps passe et Kim Clijsters sent que son heure est venue.

Revenue par manque, la championne du plat pays a décidé de remiser les raquettes à l’issue de la saison 2012. Aussi, ces internationaux des États-Unis auront une saveur particulière. Ils marqueront son ultime sortie.


Articles récents