Togo Tennis / Open de Libreville : Loglo Martial, une première grandiose

Equipe rédaction

L'équipe de la rédaction d'Africa Top Sports




Martial Loglo s’est adjugé au « physique » le trophée de la 10ème édition de l’Open international de Libreville de tennis, ce 26 août. Le numéro 1 du tennis togolais s’est défait du Français Alexandre Sidorenko en trois manches au terme d’une finale de trois heures.

 

tennis-terre-battueUn peu juste avant le démarrage du tournoi « il faut avouer que j’avais la pression au début  (…) car je n’avais pas fait une bonne préparation », le Togolais Martial Loglo  n’a pourtant pas manqué  sa première participation à l’Open international de Libreville. Cette pression, le togolais l’a « évacué » au fil des rencontres avant de donner « le meilleur » de lui « pour gagner » cette 10ème édition. Il fallait en effet un bon Martial Loglo pour venir à bout d’Alexandre Sidorenko dans cette finale mal embarquée. Breaké dans le premier  set, le Togolais a su trouver les ressources pour renverser le cours du premier set.  « Je n’ai pas réussi à garder mon avantage. Je menais au score jusqu’au 4ème jeu (4/1)…mais je me fais rejoindre avant de perdre une manche qui s’offrait à moi (6/7) », analysera un brin déçu le numéro 32 du tennis français.

 

Comme ce premier set,  le second sera très disputé. Mais Sidorenko aura le gain de la partie (7/6) avant d’accuser le coup dans la dernière manche et de laisser le sacre au Togolais 7-6 ; 6-7 ; 6-4. « Mon adversaire à bien tenu physiquement et c’est ce qui a fait la différence», regrette le Français qui se consolera avec une enveloppe de 1,5millions de franc CFA. Vainqueur pour sa première participation au tournoi, Martial Loglo ne dira pas le contraire. « Je l’ai battu parce que je suis allé jusqu’au bout, en m’appuyant sur mon physique». Outre le physique, le lauréat de la 10ème édition de l’Open international de Libreville a dominé ses adversaires avec une variation dans son jeu (service puissant, montée au filet et un bon jeu en fond de court). En plus du trophée, le numéro 1 togolais repart de Libreville avec une prime de trois millions de franc CFA.

 

Organisés par l’association Time Olympique de Libreville (TOL), cette édition a vu la participation de tennismen issue de 10 pays africains et européens (Gabon, Sénégal, RDC, Burkina-Faso, Maroc, France, Espagne, Cameroun, Bénin et Togo).


Articles récents