Gabon Togo / C3 : Atakora : « nous pensons aller loin dans cette compétition »

Equipe rédaction

L'équipe de la rédaction d'Africa Top Sports




lalawelé 1Le tirage au sort de l’Europa league a été effectué ce vendredi. L’AIK Stockholm, qui a obtenu sa qualification jeudi aux dépens de CSKA Moscou, est logé dans le groupe F avec le PSV Eindhoven des Pays Bas, Naples d’Italie et le club ukrainien de Dniep. Le milieu international togolais de l’AIK, Atakora Lalawelé pense que sa formation fera parler d’elle dans cette compétition.  « Nous pensons aller loin dans cette compétition. Notre ambition est illimitée, on ne verra pas l’équipe qui sera devant nous. Tout ce que nous voulons faire c’est de marquer l’histoire de notre club », a laissé entendre le joueur togolais de l’AIK qui espérait jouer contre son compatriote Emmanuel Adebayor de Tottenham. « J’avais prié juste après la qualification hier que nous soyons dans le groupe de Tottenham pour croiser mon idole Emmanuel Adebayor mais le sort en a décidé autrement. De toutes les façons, ce n’est que la phase de poule ? Peut être plus loin nous allons nous retrouver » dit il.

 

Concernant leurs adversaires, Atakora Lalawelé se dit confiant mais craint plus le club italien de Naples. « Naples est une grande formation en Italie, elle joue les premiers rôles dans le Calcio. Si nous devons passer le premier tour c’est cette équipe qu’il faut prendre au sérieux. Je sais que le club hollandais (ndrl PSV Eindhoven) va nous causer de problème mais si nous gardons la tête sur nos épaules comme on l’a fait contre le CSKA Moscou, nous allons le surprendre. La formation qu’on ne connait pas c’est celle de l’Ukraine. Tout est jouable. Dieu merci on a su éviter certains clubs des pays comme l’Angleterre, de France, de l’Espagne et de l’Allemagne » souligne le togolais de l’AIK.

 

Revenant sur la qualification, Atakora reconnait que la tâche n’a pas été facile. « Une qualification obtenue a l’extérieure après avoir perdu a domicile, vous imaginez que cela n’a pas chose facile pour nous. Certes étions à Moscou pour se qualifier mais nous savons que ça sera dure. Le but matinal nous a donné beaucoup plus de confiance et nous avons gérer jusqu’à la fin. C’est la consigne que nous eu dans les vestiaires. Je n’imagine pas être à ce niveau de la compétition. Aujourd’hui me voilà, je suis très content non seulement de la victoire aussi sur le deuxième but c’est moi qui ai tiré le corner, je suis très heureux ».

 

Non convoqué en équipe nationale pour la double confrontation avec du Togo contre le Gabon comptant pour les éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations de football en Afrique du sud en 2013, Atakora ne se plaint pas. Sa prière, c’est de voir le Togo passer le cap du Gabon. « C’est vrai que je ne suis pas convoqué par le sélectionneur Didier Six, mais ma prière est de voir mes coéquipiers gagner le Gabon et peut être à partir de là, on va m’appeler pour la CAN. Sinon je suis jeune et j’ai l’avenir devant moi », a ajouté l’ex joueur de Liberty d’Agbodrafor. Formé à Liberty d’Agbodrafor (centre de formation à Lomé), Lalawélé Atakora a connu deux clubs en Europe avant de rejoindre l’AIK en 2010.


Articles récents