Autres Sports Le Badminton s’invite dans les écoles togolaises

« Le badminton togolais connaît d’énormes difficultés liées à sa pratique et sa vulgarisation », déclaration Philippe Thon, président de la Fédération togolaise de badminton (FETOBAD) au micro de l’agence Xinhua.  Premier pays francophone de la sous-région à adopter ce sport, le Togo a échoué dans sa politique de vulgarisation de la discipline.

Sans langue de bois, Philippe Thon, analyse l’échec par l’absence d’initiation à la base «condition  essentielle de toute activité nouvelle se voulant populaire et qui prépare la société à l’accepter comme élément nouveau».  Mais le président de la FETOBAD croit que la tendance sera bientôt renversée. Et pour cause, l’instance a initié un programme dénommé, « Ecoles Pilotes de Badminton » (Shuttle Time). La  première phase, exécutée du 29 novembre au 9 décembre 2012, s’est déroulée sous la conduite de l’expert de la BWF, Dajee Annirao. Le but est d’augmenter le nombre de pratiquant du badminton dès la base.


Articles récents