Afrique Algérie: Milovan Rajevac se confie sur son passage chez les Fennecs

Arrivé à la tête de la sélection de football algérienne après le départ de Christian Gourcuff, Milovan Rajevac n’a passé que 4 mois à son poste. Nommé en juin, le technicien serbe a été démis de ses fonctions en octobre. Interrogé sur son passage à la tête des Fennecs, Rajevac a pointé du doigt la Fédération algérienne qui, selon lui, ne le soutenait pas.

« Je ne me sens plus concerné par ces problèmes. L’Algérie a de très bonnes individualités, une très bonne équipe. C’est facile de travailler lorsque la Fédération est à vos côtés. Mais lorsque ce n’est pas le cas, les problèmes commencent », a-t-il laissé entendre dans des propos relayés par Foot Mercato.

Et d’évoquer la forme de l’équipe lorsqu’il l’avait en charge. « J’ai encore la conviction qu’il y avait de très bonnes choses à faire là-bas. Malheureusement, je n’avais pas non plus Sofiane Hanni à ma disposition. Un très grand joueur qui évoluait alors à Anderlecht. De tous les joueurs, c’est celui qui était dans la meilleure forme. Je ne vais pas donner de noms, mais il y a des joueurs qui n’étaient pas du tout prêts physiquement et ils voulaient tous jouer. Il y en a même qui arrivaient avec un surpoids de 10 kilos », a-t-il dit.

Remplaçant de Rajevac, Lucas Alcaraz n’a pas non plus duré chez les Fennecs. L’Espagnol a été viré pour n’avoir pas réussi à qualifier l’Algérie pour le Mondial 2018 et a été remplacé par Rabah Madjer.

Publié par Rodolph TOMEGAH pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com