Afrique Souverain en Angleterre, Mohamed Salah rêve de briller en Ligue des Champions

Meilleur buteur européen, Mohamed Salah sera l’atout des Reds face à Manchester City, en quart de finale aller de la Ligue des Champions. En quelques mois, le buteur égyptien, pourtant perfectible, a séduit le public d’Anfield par sa capacité à marquer dans toutes les positions, mais aussi par sa personnalité.

Cette saison, Mohamed Salah survole la compétition anglaise dans laquelle il a pourtant connu un démarrage difficile. Renié par José Mourinho à Chelsea, il s’est relancé à l’étranger (en Italie) avant de revenir au sommet de la Premier League. Le joueur affronte ce mercredi Manchester City pour une place en demi-finale de la Ligue des Champions. Et pour tenter de conquérir l’Europe après l’Angleterre.

Tombé (4-3) à Anfield quelques semaines plus tôt dans le cadre du championnat, le Manchester City de Pep Guardiola sait que c’est l’enfer qui l’attend dans l’enceinte de la Mersey. Il faut dire qu’avec un Mo Salah en fusion parfaitement épaulé par Mané et Firmino, le Liverpool a les armes pour renverser n’importe quelle défense. Avec 29 réalisations en 31 apparitions (au poste d’ailier droit), le numéro 11 des Reds s’impose naturellement comme le chef d’orchestre d’un harmonique trio d’attaque, complété par Sadio Mané et Roberto Firmino. Son ultime titularisation en C1 s’est ponctuée d’un festival dans la défense du FC Porto, martyrisée (5-0). De quoi donner des sueurs froides à Manchester City, le supposé grandissime favori.

Jurgen Klopp a été honnête. Le manageur de Liverpool aurait facilement pu prétendre qu’il avait tout préparé à l’avance et que la saison incroyable, que Mohamed Salah est en train de réussir, avait germé dans son esprit l’été dernier quand les Reds, au bout de la troisième offre, se sont attaché les services de l’ailier de poche (1,75 m) de la Roma pour 42 millions d’euros. Mais non, Klopp a reconnu que, cette fois-ci, ce n’était pas prévu !« Je ne savais pas que « Mo » était un buteur quand on l’a recruté. Il avait joué quelquefois dans l’axe. Mais lors de la préparation d’avant-saison, on s’est vite rendu compte qu’il était capable d’être efficace », a expliqué le technicien allemand.

Bâle, Chelsea, Fiorentina, AS Roma puis Liverpool. La trajectoire de l’Egyptien n’avait jusqu’à cette saison 2017-2018 rien de celle d’une météorite. Mais depuis son arrivée sur les bords de la Mersey, c’est une autre histoire. 42 matches, 37 buts et cette impression que l’homme qui a envoyé l’Egypte au Mondial n’en finit plus de grandir. Assez pour dépasser le reste de la meute ?

Dans une forme impériale avant de défier Manchester City ce mercredi, Mohamed Salah sera l’arme numéro un de Liverpool dans sa quête européenne. Inarrêtable et impressionnant pour sa première saison chez les Reds, l’Egyptien peut prétendre au rang de meilleur joueur d’Angleterre. Et au monde ?

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com