Foot Afrique Dijon: L’émotion de Djilobodji au moment de retrouver Nantes

Parti du FC Nantes pour Chelsea en 2015, Papy Djilobodji, qui joue actuellement à Dijon, retrouve son ancien club samedi à l’occasion de la 33ème journée de Ligue 1. Dans un entretien accordé à 20 minutes, le défenseur sénégalais n’a pas caché son émotion au moment de retrouver le club dans lequel il a passé cinq saisons.

« Ça fait plaisir de revenir à Nantes car c’est là-bas pour moi que tout a commencé. Je vais revoir le meilleur public de France. A Nantes, on a toujours eu les supporters derrière nous quand j’y étais, surtout lors de la remontée en L1. Ça me donne des frissons rien que d’y repenser(…) Je ne pourrai jamais rendre autant que ce que ce club m’a donné. Tout ce que je pouvais faire je l’ai fait. J’ai aussi eu des moments galères à Nantes, mais ça fait partie de la vie… Mon adaptation a été difficile à mon arrivée. Je venais de Moissy et un an en arrière du Sénégal, il m’a fallu du temps pour m’adapter. J’étais seul. Comme quand je suis arrivé à Paris. Mais, je suis un guerrier… », a-t-il confié.

Critiqué par le président du FC Nantes au moment où il quittait le club, Djilobodji n’a pas oublié cet épisode. Toutefois, l’ancien joueur du Werder Breme ne regrette pas ce départ, même s’il n’a joué que moins d’une minute avec l’équipe première des Blues. Pour le Lion de la Téranga, c’est Waldemar Kita qui gère souvent mal ses joueurs.

« Le président est une bonne personne, mais quand il doit dire au revoir à des gens avec qui il a travaillé, il faut toujours qu’il les critique au lieu de les faire sortir par la grande porte. On le voit aussi avec Léo Dubois actuellement. S’il veut garder un très bon joueur, il faut faire ce qu’il faut. Si tu donnes à un joueur ce qu’il veut, il va prolonger ».

Publié par Rodolph TOMEGAH pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com