Afrique Interview avec Jamal Faouzi, entraineur de foot

Nous sommes allés à la rencontre de Jamal Faouzi, entraîneur belgo-marocain titulaire d’un diplôme UEFA pro et Ex-international marocain. Lecture.

Où en êtes vous avec votre carrière d’entraineur ?
Cette année, j’avais décidé de ne pas entraîner car je passais mon diplôme professionnel.

Vous avez décliné récemment une offre en Thailande. Pourquoi?
Concernant le club Thaïlandais, les dirigeants voulaient m’imposer un adjoint et le salaire n’était pas conséquent, c’est ce qui explique mon refus

Que recherchez vous actuellement ?
Je m’inscris dans un projet sportif car je souhaite construire et développer mes idées dans un projet, pas venir boucher les trous. Un poste de sélectionneur aussi est un challenge qui me plait.

Vous avez été formateur à Anderlecht pendant 11 ans. Que pensez-vous de la formation et des jeunes joueurs belges ?
Le niveau des jeunes belges est bon car comme moi, vous pouvez constater que durant ces 5 ans, les joueurs belges ont beaucoup animé le mercato

Le club de Bury en Angleterre vous avez contacté. Pourquoi cela ne s’est pas fait ?
Le club est condamné à descendre en division inférieure soit la D4 anglaise et cela ne m’a pas intéressé sinon l’aspect financier était intéressant.

Des rumeurs vous envoient à la tête d’un club saoudien et d’un club Turkménistan. Qu’en est-il?
Il y aura une réforme pour la saison prochaine en Arabie saoudite. Les clubs passeront à 20 donc j’ai été contacté afin de pouvoir prendre en main un club. Mais le président voulait que ce soit pour la saison 2018-2019. Ce qui fait qu’il y a pas encore eu de suite

Avez vous des touches aussi dans votre pays d’origine le Maroc ?
J’ai eu 12 propositions de clubs marocains soit 8 clubs de deuxième division et 4 de première division que sont le Mogreb Athletic Tetouan, Chabab Rif Al Hoceima et le Rapid Ouen Zem

Publié par Steven LAVON pour Africa Top Sports

Rédacteur en chef à Africa Top Sports. Premier portail sportif Africain. http://www.africatopsports.com