Europe Selma Bacha (OL) : « Je me mets dès le début du match dans ma bulle, en confiance »

A seulement 17ans, Selma Bacha s’est imposée en tant que latérale gauche à Lyon, et forme un duo détonnant avec Amel Majri. On l’a interviewée tout juste après la large victoire en demi-finale de Coupe de France contre Montpellier (4-0), où elle a une nouvelle fois fait étalage de tout son talent.

 

Sur son positionnement sur le terrain, et son duo avec Amel Majri, qui apporte les deux passes décisives notamment

Je suis très contente [d’avoir Amel devant moi] parce que c’est mon exemple et quand on joue sur le côté, elle me donne beaucoup de conseils. C’est une joueuse que j’apprécie beaucoup, on s’entend super bien sur et en dehors du terrain. C’est mon exemple aussi hors des matches et ça peut que me faire progresser. Le fait qu’on s’entend bien sur le terrain, ça peut que me faire passer des paliers et ça facilite notre entente lors des matches.

 

Son nouveau poste de latérale, qui lui permet de jouer à Lyon

Oui c’est un poste qui me permet de jouer et d’avoir du temps de jeu en D1.

Sur ces deux passes décisives

Je suis très fière, parce que j’ai pu apporter offensivement et faire ces deux passes décisives pour mes coéquipières, c’est comme-ci j’avais marqué. Je suis très fière ce soir pour mon équipe.

 

Sur la gestion de la pression durant les matches

(sourire) Si j’ai beaucoup de pression mais je ne le montre pas forcément. Je me mets dès le début du match dans ma bulle, en confiance et plus je suis en confiance et plus je peux me faire plaisir.

 

Tu as joué tout le match ce soir, comment tu te sens physiquement ?

(rires) Ah là je suis fatiguée parce que j’ai tout donné pour mon équipe et je suis encore très très fière [de notre victoire].

 

Tu voyais ces joueuses à la TV, aujourd’hui tu joues avec elles, tu as participé à la Champions League. Qu’est-ce que ça fait ?

C’est un rêve. Au début je me disais « faut que j’y arrive, faut que je travaille » et comme on dit on a rien sans rien et aujourd’hui, j’ai encore un long chemin à faire et j’espère continuer ainsi.

 

Comment tu vois les objectifs de fin de saison alors ?

Faire le triplé. Wolfsburg [si je suis sur le terrain], c’est aussi un gros challenge pour moi, encore plus parce que c’est une finale de Ligue des Champions. J’ai des objectifs à aller chercher, comme la Coupe du Monde U20, puis espérer aller en équipe de France A, faire le triplé avec mon club et surtout avoir le BAC (sourire) parce que je suis encore à l’école (rires).

Dounia MESLI
CDF
Publié par Equipe rédaction pour Africa Top Sports

L'équipe de la rédaction d'Africa Top Sports