Autres Sports Alessia Afi Dipol: l’histoire de la fausse athlète togolaise aux Jeux olympiques

L’affaire fait grand bruit à Lomé. D’après des informations exclusives du journal La Nouvelle tribune la semaine dernière, le CNO -Togo (Comité national olympique du Togo) est sous le coup de sanctions du CIO (Comité internationale olympique) pour avoir fait participer une fausse athlète aux Jeux Olympiques.

Les faits remontent en 2014 aux Jeux Olympiques d’hiver de Sotchi en Russie. Pour la première fois, le Togo est représenté par deux athlètes: Mathilde Amivi Petitjean et Alessia Afi Dipol. Si la première a bien des liens avec le Togo de part sa mère, les recherches ont finalement démontré que la seconde d’origine italienne n’avait aucune racine sur la Terre de nos Aïeux. En violation de la règle 41 de la Charte Olympique. Elle avait même déjà participé à des compétitions sous la bannière de l’Inde.

Ce n’est que cette année que la supercherie a été découverte. Alors qu’elle s’est de nouveau présentée pour défendre les couleurs du Togo à Pyeonchang 2018, Alessia Dipol a été recalée. La Division juridique du CIO a dans le même temps réclamé des explications au CNO Togo. Cette dernière a été également sommée par le ministère en charge des Sports pour fournir les détails complémentaires pour éviter au Togo des sanctions.

Depuis le CNO Togo questionne les acteurs en charge des dossiers à l’époque, notamment Auguste Dogbo, président de l’institution.

Publié par Steven LAVON pour Africa Top Sports

Rédacteur en chef à Africa Top Sports. Premier portail sportif Africain. http://www.africatopsports.com