Afrique Henry Onyekuru : Le Nigérian s’en prend à Anderlecht

Laissé à l’écart durant les playoffs 1, Henry Onyekuru ne veut désormais plus jouer pour le Sporting d’Anderlecht. Le Nigérian va quitter Anderlecht par la petite porte. À sa demande. Il a tout fait pour terminer la saison en beauté, mais Hein Vanhaezebrouck , l’entraineur du club bruxellois ne lui a plus donné du temps de jeu. Et donc, le buteur nigérian a lui-même décidé de ne pas prolonger son séjour dans la maison mauve. L’attaquant nigérian reproche à Hein Vanhaezebrouck de ne pas  lui avoir laissé sa chance après son retour de blessure.

« J’étais en forme, mais je n’ai pas joué. Je ne reste donc pas avec Anderlecht », a-t-il affirmé dans une interview accordée à nos confères du quotidien flamand Het Laatste Nieuws.

Henry Onyekuru en veut notamment à son entraîneur pour des propos tenus dans divers médias. « (…) Je sais ce qu’il m’a dit de moi. Grâce aux médias, j’ai dû apprendre que je n’étais pas prêt. J’ai travaillé très dur ces derniers mois pour revenir. J’ai réussi. Ce n’était pas suffisant pour certains… »

Le Nigérian de 20 ans va même plus loin quand il évoque les raisons de sa mise à l’écart. « Anderlecht savait que j’avais besoin de la Coupe du Monde pour obtenir un permis de travail pour jouer en Angleterre. En ne me faisant pas jouer, les chances que je rejoigne la Russie étaient nulles, et ainsi je ne pourrais pas rejoindre la Premier League. C’est peut-être ainsi qu’Anderlecht espère me garder un an de plus? Un raisonnement ridicule… Je peux aller n’importe où », insiste-t-il.

Le Borussia Mönchengladbach porte un intérêt concret au joueur nigérian, tout comme le Besiktas. « C’est maintenant certain: je ne resterai pas à Anderlecht. Attention, au début je voulais signer. Seul l’entraîneur n’avait pas besoin de moi ces dernières semaines. Je vais quelque part où je reçois le respect. À l’étranger. »  Malgré cela, Henry Onyekuru ne regrette pas son passage au RSCA, où il a marqué neuf fois. « J’ai participé au top du football belge, j’ai fait quelques minutes en Champions League et j’ai eu de bons contacts avec les fans, les joueurs et le staff. Malheureusement, tout a changé quand René Weiler est parti … »

 

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com