Afrique CAN U17 : La CAF appliquera l’IRM pour tester tous les joueurs

La Confédération Africaine de Football veut éviter la tricherie dans le football des jeunes, relative aux âgés des joueurs. Elle a décidé que tout joueur doit passer au test d’éligibilité avant le coup d’envoi de tous les matchs de la Coupe d’Afrique des Nations des U17 qui aura lieu en Tanzanie en 2019.

« Les tests d’IRM seront organisés avant le début des matches dans le pays hôte du tournoi de qualification » peut-on lire sur le site de l’instance. La conséquence, le joueur qui ne va pas répondre aux conditions voulues par l’instance « ne sera pas autorisé à prendre part à la compétition et il ne pourra pas être remplacé par un autre joueur».

La CAF ne fait que rappeler les dispositions de l’article 135 du Code Disciplinaire de la CAF, modifié à la suite de la réunion du Comité d’urgence tenu au Maroc en date du 5 mai 2018.

* Article 135

  1. Celui qui, dans le cadre d’une activité liée au football, crée un faux titre, falsifie un titre, fait constater faussement dans un titre un fait ayant une portée juridique ou utilise pour tromper autrui un titre faux sera puni d’une suspension d’une durée minimale de six (6) matches.
  1. Si l’auteur est un officiel, l’organe juridictionnel prononcera une interdiction d’exercer toute activité relative au football pour une durée minimale d’une (1) année.
  1. L’organe juridictionnel pourra prononcer une amende, qui sera de dix mille USD (10.000$) minimum .
  1. Si, toutefois, l’auteur est une personne visée à l’art. 2 et est convaincu d’avoir violé la clause 1 ci-dessus en ce qui concerne tout test d’IRM, cette (ces) personne(s) sera interdite de toute activité de football pendant une période de quatre années.

 

Publié par Franck OROCOTI pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com