Coupe du monde Coupe du Monde 2018 : La Roja est prête à reconquérir le trône mondial

Après des résultats impressionnants depuis l’arrivée de Julen Lopetegui en 2016, l’Espagne arrive à la Coupe du Monde 2018 logiquement avec un statut de candidat sérieux pour le titre final. Balayée au premier tour du dernier Mondial 2014, la Roja, favorite du groupe B jouera gros dès le premier match face au Portugal de Cristian Ronaldo.

Le champion du monde 2010 a réussi un quasi sans-faute pendant les éliminatoires, avec neuf victoires et un match nul face à l’Italie. La “Roja” aborde cette Coupe du Monde avec l’objectif de se racheter de l’humiliation de 2014, où elle avait été éliminée au premier tour par les Pays-Bas et le Chili. Sous la houlette de Julen Lopetegui, adepte des pratiques de la maison en matière de jeu (vainqueur des Euro U19 et U21 avec les jeunes), l’Espagne s’est restructurée sans pour autant bouleverser l’identité de la Roja mise en place sous Luis Aragonés et perfectionnée lors du mandat de Vicente Del Bosque. Entre cadres de la première heure (Gerard Piqué, Sergio Ramos, David Silva) et pépites prêtes à prendre la relève (Marco Asensio, Marcos Alonso, Koke), les champions du monde 2010 viseront ni plus ni moins le sacre suprême au pays des Tsars.

 

Le joueur à suivre :

Compliqué de sortir un joueur du lot côté espagnol. Forcément, des joueurs comme Iniesta, Isco ou Sergio Busquets seront attendus au tournant, mais le leader de cette équipe ne sera autre que le charismatique Sergio Ramos, bien accompagné par Gerard Piqué dans la charnière centrale. Son caractère, son leadership, ses qualités défensives et son apport sur les coups de pied arrêtés seront essentiels si l’Espagne souhaite aller au bout en terres russes. Avec ses 151 sélections au compteur, l’infatigable capitaine de la Roja est le deuxième joueur le plus capé de l’histoire de la Roja, derrière Iker Casillas (167). Autoritaire dans le jeu et dans son attitude, il est un leader incontesté et incontestable. Solide défensivement, dur dans les duels et plutôt à l’aise dans les airs, il sait parfois aller mettre sa tête au bon endroit de l’autre côté du terrain pour scorer (13 buts avec l’Espagne). Un joueur complet, entêté et qui sait ce qu’il veut : gagner. Encore et toujours.

 

Parcours :

Mention très bien pour la Roja. Neuf victoires pour un petit match nul face à l’Italie, 36 buts marqués pour seulement 3 encaissés… L’Espagne a roulé sur les qualifications en réalisant le parcours quasi parfait pour débarquer en Russie en étant invaincue (amicaux compris) depuis son élimination face à l’Italie lors du dernier Euro. Premier du groupe A de la zone Europe devant l’Italie, l’Albanie, Israël, la Macédoine et le Liechtenstein (10 matches, 9 victoires, 1 nul, 36 buts marqués, 3 but encaissés).

 

Historique en Coupe du Monde :

Quinzième participation (et onzième d’affilée), meilleur résultat : un sacre, en 2010.

 

Calendrier :

15 juin : Portugal – Espagne (18 heures GMT à Sotchi)

20 juin : Iran – Espagne (18 heures GMT à Kazan)

25 juin : Espagne – Maroc (18 heures GMT à Kaliningrad)

 

Leur petit nom :

La Roja, soit « la Rouge ». Tout rapport avec la couleur dominante du drapeau national pourrait ne pas être fortuit.

 

 

 

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com

Un commentaire

  1. Ludique et gratuite, venez tester vos connaissances sur la coupe du monde sur l’Appli Quiz Football club https://quizfootballclub.kmt.orange.com/

Comments are closed.