Afrique Ghana: le président de la fédération au coeur d’un scandale de corruption

Equipe rédaction

L'équipe de la rédaction d'Africa Top Sports




Le 22 mai dernier, Kwesi Nyantakyi, président de la GFA (Fédération ghanéenne de football) était auditionné à l’issue d’une plainte déposée contre lui apr Nana Akufo-Addo, président de la république. Ce dernier, accusait Nyantakyi d’avoir frauduleusement utilisé son nom pour avoir des faveurs dans les négociations d’un contrat avec des investisseurs étrangers.

C’était dans les premières heures de l’annonce par Anas Aremeyaw, journaliste d’investigation d’un document vidéo de plus de 2 ans d’investigation par caméra caché. Mercredi le public ghanéen a assisté à la première diffusion de l’élément. On y voit notamment le président de la GFA empoché plusieurs millions de dollars en pots de vin pour corrompre d’autres officiels du pays afin de garantir les marchés aux supposés investisseurs.

Le document montre également des responsables de la fédération, des arbitres toucher de l’argent afin d’influencer des résultats du championnat local, imposer des joueurs en sélection, ou encore arranger des matchs du Tournoi de l’UFOA disputé en octobre 2017 au Ghana. L’affaire fait grand bruit actuellement dans le pays.

Nyantakyi est également vice-président de la CAF et membre du Conseil de la FIFA.

Ce jeudi, la BBC qui collaboré avec Anas Aremeyaw sur le document va diffuser sur son compte Youtube une autre partie des investigations. Celle ci concerne le mode de corruption d’officiels du football africain. On parle d’ailleurs de l’arbitre kenyan Range Marwa qui a touché de l’argent pour changer les résultats d’un match de qualification pour le CHAN dernier. Sélectionné pour la prochaine Coupe du monde, il s’est depuis quelques jours désisté, annonce la FIFA.

Une véritable bombe…

 


Articles récents