Afrique Coupe du Monde 2018: L’Egypte a étudié le style de ses adversaires

L’Egypte, l’un des cinq représentants du continent africain à la Coupe du Monde Russie 2018, lorgne une place qualificative pour les huitièmes de finale dans un groupe largement à sa portée. Le pays des Pharaons, pour sa troisième participation à la Coupe du Monde, est logée dans la poule A. Son premier adversaire et pas des moindres est l’Uruguay. Les Egyptiens défieront ensuite la Russie, le pays hôte et enfin, l’Arabie Saoudite est le dernier obstacle qui se dressera sur le chemin de Mohamed Salah et ses coéquipiers.

« Notre objectif est de rendre le peuple égyptien heureux et fier de son équipe. Nous allons jouer dans notre groupe contre trois équipes de trois écoles différentes de football : l’Uruguay, la Russie et l’Arabie saoudite. Nous avons étudié leur style de jeu et nous avons joué des matchs amicaux contre des équipes dont le style de jeu est similaire à ces trois équipes. Au Mondial, chaque match aura ses calculs, mais l’essentiel est de faire un bon résultat. Nous connaissons la grande joie que les Egyptiens vivent depuis notre qualification et nous sommes conscients de la grande responsabilité que nous assumons : de porter les rêves et les ambitions du peuple égyptien. Nous ferons de notre mieux pour faire de bons résultats et pour aller le plus loin possible au Mondial, » a confié l’entraineur adjoint Ossama Nabih, dans des propos relayés par Al-Ahram Hebdo.

Toujours privés de Mohamed Salah, les Pharaons égyptiens ont subi un lourd revers (3-0) mercredi 6 juin à Bruxelles face à la Belgique. Les récents nuls contre le Koweit (1-1) et contre la Colombie (0-0) n’ont pas rassuré non plus. Il faudra montrer un visage plus conquérant en Russie lors de la Coupe du Monde pour espérer passer le premier tour. Et il faudra sans doute compter sur Mohamed Salah pour réussir ce grand défi.

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com