Tennis Roland-Garros 2018 : Sloane Stephens face à Simona Halep pour le titre

C’est l’heure des finales ! Ce samedi, le titre dames de Roland-Garros 2018 se disputera sur le Court Philippe Chatrier à partir de 13h00 GMT. Triple finaliste déchue, la Roumaine Simona Halep sera opposée à l’Américaine Sloane Stephens, qui connaîtra sa première finale sur la terre battue parisienne.

La Roumaine Simona Halep apparaît comme légèrement favorite de cette rencontre, d’autant plus qu’elle vient de jouer, de son propre aveu, son meilleur match à Roland-Garros en demi-finale, contre Garbine Muguruza. Face à elle, elle retrouvera la numéro 10 mondiale, l’Américaine Sloane Stephens, qui jouera sa première finale à Roland-Garros. Ce n’est toutefois pas sa première finale en Grand Chelem : en septembre dernier, elle avait remporté l’US Open face à… Simona Halep

La numéro 1 mondiale Simona Halep dispute sa quatrième finale en Grand Chelem, la deuxième de suite à Roland-Garros, avec l’espoir d’en conclure enfin une avec la coupe dans les bras. Se dresse devant elle la lauréate du dernier l’US Open, Sloane Stephens, qui, elle, ne connaît pas la défaite dans les grandes occasions. Simona Halep réussira-t-elle, enfin, à remporter son premier Grand Chelem ? La numéro 1 mondiale, qui a déjà disputé quatre finale en tournoi majeur, dont trois à Roland-Garros, n’en a jamais gagné aucune. Elle tentera de relever ce défi ce samedi sur le court Philippe-Chatrier de Roland-Garros face à l’Américaine Sloane Stephens.

La numéro 10 mondiale n’a pas les mêmes problèmes puisqu’elle a remporté sa première finale de Grand Chelem, l’année dernière à l’US Open. Plus largement, elle a même remporté tous les tournois dans lesquels elle était allée jusqu’en finale.  L’Américaine (10e mondiale), c’est en effet « Madame 100% » en finale. À 25 ans, elle en a disputé six (dont une en Grand Chelem et une en Fed Cup) et les a toutes gagnées. La Roumaine n’a donc pas la même réussite dans les matches importants. Elle a même une fâcheuse tendance à flancher, comme l’an passé à Paris.

 

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com