Coupe du monde Mondial 2018 : Belgique-Angleterre pour la 3ème place

7820238_f1241c6c-8687-11e8-b0df-e555621b266d-1_1000x625

C’est le match qu’ils auraient espéré ne jamais jouer. Belges et Anglais vont s’affronter pour la troisième place du Mondial 2018, samedi. Battues par les Français et par les Croates, les deux sélections ont dû dire adieu à leurs rêves de titre en Russie. Alors que l’Angleterre a déjà connu l’ivresse d’un titre de champion du Monde (1966), les Belges ne sont eux jamais monté sur le podium, terminant au mieux quatrièmes lors de l’édition mexicaine de 1986.

Après leur coup d’éclat face au Brésil (2-1) en quart de finale, les Belges se voyaient déjà aller au bout. Sortis par les Bleus en demi-finale, les coéquipiers d’Eden Hazard se remettent à peine d’une énorme désillusion. Pourtant, la sélection belge pourrait réaliser la meilleure performance de son histoire dans une Coupe du monde. En 1986, les Diables rouges s’étaient inclinés lors de la petite finale face à la France (4-2) et terminaient quatrièmes de la compétition. Cette année, le match face à l’Angleterre est donc l’occasion pour cette génération dorée de dépasser ses glorieux aînés.

La Belgique et l’Angleterre se sont déjà affrontés au début du Mondial-2018, en phase de poule, lorsque les Diables Rouges avaient battu (1-0) les Trois Lions pour s’emparer de la tête du Groupe G. Depuis, les hommes de Gareth Southgate sont montés en puissance et ont longtemps donné espoir à toute une nation d’accrocher une deuxième étoile sur le maillot anglais: ils ont mis fin à leur malédiction aux tirs au but face à la Colombie en huitièmes, fait craquer la défense de glace suédoise en quarts, avant de buter, aux prolongations, sur les redoutables Croates en demie.

Cette petite finale aura aussi un air de duel de buteurs, entre l’attaquant de Tottenham Harry Kane, meilleur réalisateur de la compétition (6 buts) et son plus proche poursuivant, Romelu Lukaku (4 buts), pointe d’une Belgique meilleure attaque du Mondial 2018 et qui a impressionné par son jeu offensif et ambitieux.

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com