Cyclisme Tour du Rwanda 2018: le Mur de Kigali peut-il souffler la victoire à Mugisha ?

Si vous êtes fans de cyclisme et de celui africain notamment, vous connaissez déjà le Mur de Kigali. Sinon, dans le cadre de l’édition 2018 du Tour du Rwanda que nous couvrons pour vous depuis une semaine, nous vous présentons la fameuse pente pavée qui fait la crainte du peloton.

Depuis 3 saisons déjà, il figure sur le parcours du Tour et constitue souvent le tracé de l’arrivée de la dernière étape. Plusieurs coureurs l’ont également découvert lors des derniers championnats d’Afrique sur route dans la capitale rwandaise. « Le Mur de Kigali c’est une partie pavée de la capitale, juste à 3 km de l’arrivée à Nyamirambo. C’est un endroit très difficile avec une pente de pourcentage entre 18 et 20 %. C’est très difficile« , nous a raconté ce samedi Félix Sempoma à la tête du cyclisme rwandais depuis 2005 et entraineur le plus qualifié du pays.

Valentin Goudin, coureur de l’équipe française de Haute Savoie Auverge Rhone Alpe, renchérit: « Savoir qu’on le passe une fois, c’est déjà compliqué pour nous. On se met la pression parce que c’est difficile mais là on va faire deux passages dessus ça va être éprouvant. Sachant qu’on peut perdre une voire deux minutes sur ce parcours de 800 m, c’est fou ».

« Le classement général peut changer avec le Mur de Kigali« , prévient Sempoma. Samuel Mugisha en tête du classement général avant la dernière étape du Tour du Rwanda 2018 à 21 secondes de son poursuivant Jean Claude Uwizeye (POC Côte de Lumière) peut se faire du souci. Mais il peut compter sur son public. « Le Mur c’est aussi devenu une légende ici non seulement parce que c’est difficile mais aussi en raison de l’ambiance autour. Le public est extraordinaire ici. L’engouement de la population fait que ça devient mythique« , ajoute Goudin.

Alors, ça vous tente le Mur de Kigali ?

 

Publié par Steven LAVON pour Africa Top Sports

Rédacteur en chef à Africa Top Sports. Premier portail sportif Africain. http://www.africatopsports.com