Afrique CAN féminine 2018: La Guinée équatoriale disqualifiée

equatofemal

Cela leur pendait au nez. La Guinée équatoriale vient de perdre son droit de participation à la CAN féminine 2018. Le pays vient d’être disqualifié par la CAF (Confédération africaine de football) pour avoir utilisé une joueuse inéligible pendant les qualifications.

C’est le Kenya qui avait porté plainte contre le Nzalang feminina à l’issue de son élimination lors du dernier tour des qualifications. Les griefs étaient à l’encontre d’Anette Jacky Messomo, joueuse soupçonnée d’être camerounaise. La Commission de Discipline de la CAF a donné raison au Kenya après avoir confirmé la nationalité de la joueuse auprès de la Fecafoot.

Pendant ce temps, la Guinée équatoriale n’a pu prouver que Messomo avait bien rempli les conditions pour un changement de nationalité. le pays écope, outre sa disqualification de 10.000 dollars d’amende.

La Guinée équatoriale était déjà sous le coup d’une sanction de la FIFA pour des faits similaires lors des qualifications pour le tournoi de football des Jeux Olympiques, Rio 2016. Une suspension qui empêchait le pays, en cas de qualification au Ghana, de disputer la Coupe du monde, France 2019.

C’est le Kenya qui va participer à la CAN féminine 2018 du 17 novembre au 1er décembre à Accra et Cape Coast au Ghana.

Publié par Steven LAVON pour Africa Top Sports

Rédacteur en chef à Africa Top Sports. Premier portail sportif Africain. http://www.africatopsports.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *