Afrique Ligue des Champions : Primeiro crie au scandale et accuse l’arbitre

Le coach de Primeiro de Agosto, Zoran Manojlovic, a crié au scandale après l’élimination de son équipe face à l’Espérance Sportive de Tunis. Privé à tort du but du 3-3 à la 81e minute, Primeiro de Agosto a dénoncé l’arbitrage du Zambien Janny Sikazwe à la suite de son élimination contre l’Espérance Tunis (1-0, 2-4) mardi en demi-finale retour de la Ligue des champions africaine.

Une erreur effectivement flagrante, mais sans doute destinée à en compenser une autre, en défaveur de l’EST celle-ci, avec l’oubli d’un penalty en première période. Pas de quoi calmer la colère des battus du jour, qui avaient subi sans doute plus que de raison 90 minutes durant.

« Le Real et le Barça n’auraient pas réussi à se qualifier aujourd’hui. C’est honteux. Je n’ai jamais vu un match pareil durant ma carrière. C’était une guerre pas un match de football », a réagi l’entraîneur Zoran Manojlovic après la rencontre. Sur sa page Facebook officielle, le club évoque un « scandale » : « Le match des demi-finales de la Ligue des Champions africaine a été marqué par la mauvaise prestation de l’arbitre zambien Janny Sikazwe. Aidé par ses compatriotes, Romeo Kasengele et Kawe Chansa, Janny, qui a représenté l’Afrique lors du Mondial en Russie, a effectué pendant le match une action répréhensible en violation des lois et règles du football. Ce qui s’est passé au stade Olympique de Radès est un scandale ! »

Il est reproché à l’arbitre zambien de ne pas avoir accordé un but qui paraissait valable aux Angolais à la 81eme minute de jeu, alors que le score était de 3-2 pour les Sang et Or.

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com