Afrique CAN féminine 2018 : Dos au mur, le Nigéria doit impérativement gagné

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain https://www.africatopsports.com




Battue par l’Afrique du Sud (0-1) lors de la première journée, le Nigéria devrait impérativement se ressaisir ce mercredi  devant la Zambie, lors de la 2e journée du groupe B de la CAN féminine 2018. Les nigérianes, tenantes du titre ont été surprises lors de leur entré en lice dans la compétition. Cet après-midi, face aux Zambiennes, les Super Falcons sont conscients que la tâche ne sera pas du de repos. Thomas Dennerby, le sélectionneur du Nigeria, sait que ses filles doivent réagir pour ne pas quitter la CAN féminine 2018 prématurément.

« Un entraîneur doit réagir en professionnel. La question n’est pas de revenir sur notre échec face aux Sud-Africaines. Ce n’est pas le sujet du jour. Tout de suite après notre défaite, nous avons travaillé le dossier Zambie, à cette nuance c’est que cette équipe a marqué cinq buts ce qui a modifié un peu les données du groupe. Notre objectif n’a pas changé d’un iota, le titre et la qualification pour la Coupe du monde, a confié le technicien nigérian sur le site officiel de la CAF. Nous devons battre les Zambiennes. Nous sommes, en quelque sorte, au pied du mur. Le Nigeria est une grande équipe. Mes joueuses vont le montrer sur le terrain. »

La deuxième journée dans cette poule s’annonce déjà décisive pour le Nigeria. Les ogresses nigérianes se sont cassées les dents sur les Banyana Banyana qui ont longtemps résisté avant de crucifier leurs adversaires à cinq minutes de la fin de la rencontre. Pour Osinachi Ohale ce faut pas face à l’Afrique du Sud fait partie du passé.

« Une joueuse ne doit pas être obnubilée par ce qui s’est passé auparavant mais regarder devant elle. On ne va pas constamment nous rappeler notre défaite. Nous avons compris ce qui n’a pas marché contre les Sud-Africaines et nous avons tout fait pour corriger nos erreurs. Ce n’est pas une tâche insurmontable, a déclaré la défenseure du Nigeria. C’est vrai qu’on est peu habituées à voir les Super Falcons perdre un match et lorsque cela se produit, tout le monde veut se pencher, analyser, diagnostiquer le pourquoi de la défaite. Regardez le match et vous verrez. Nous sommes entrées dans la compétition dès notre qualification. Nous avions tout envisagé. Et nous savons ce que le football féminin nigérian représente en Afrique et dans le monde. Nous avons le flambeau entre les mains et nous n’avons pas envie de l’abandonner à quelqu’un d’autre. »

L’Afrique du Sud a créé une énorme surprise dimanche dernier en battant le Nigeria, tenant du titre et vainqueur de 10 des 12 éditions disputées.

 

 


Articles récents