Afrique CAN féminine 2018 : Le Mali déterminé à décrocher la qualification

Isidore AKOUETE

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain https://www.africatopsports.com




Après leur précieuse victoire 2-1 du mardi dernier face aux Black Queens du Ghana lors de la deuxième journée du groupe A, les Aigles dames du Mali seront ce vendredi face aux Fennecs d’Algérie. En cas de victoire, les Maliennes se qualifient pour les demi-finales de la  CAN féminine 2018.

« On joue la qualif’. Pour passer en demi-finale, il est nécessaire de prendre les trois points contre les Algériennes. C’est la même chose pour toutes les équipes, que vous soyez championne ou challenger, vous devez d’abord vous battre pour sortir de votre poule, a confié sur le site de la CAF, Mohammed Saloum Houssein, sélectionneur du Mali. Pour nous c’est une difficulté car, jusqu’à présent, notre sélection nationale a toujours été recalée dès le premier tour. Si je vous disais que nous ne rêvons pas au trophée serait mentir. Mais prenons les adversaires les unes après les autres, pas à pas. L’équipe d’Algérie recèle pour nous pas mal d’inconnues. Nous ne l’avons jamais jouée en compétition. Nous savons que ses joueuses ont des capacités tactiques et techniques, et nous allons essayer de déjouer les stratégies qu’elles ont élaborées. Nul doute qu’elles chercheront à sortir du tournoi sur une note rassurante. »

Pour cette troisième journée du groupe A  de la CAN féminine 2018 dominé par les Lionnes Indomptables du Cameroun, les Aigles dames peuvent encore compter sur Bassira Touré, auteure du doublé face aux Black Queens du Ghana ou encore sur la superbe gardienne Adoudou Konaté  pour s’imposer face aux Fennecs d’Algérie.

« On a dompté les Ghanéennes devant leur public et créé une vraie surprise. Ce n’est pas le scénario annoncé par tous les spécialistes. Mais je n’oublie pas que nous avions échoué contre le Cameroun lors de notre apparition sur la scène ghanéenne. Nous nous retrouvons devant une nouvelle page, toute blanche, sur laquelle, dans nos têtes, nous avons déjà écrit, il faut battre l’Algérie. Nous souhaitons que la belle aventure se poursuive et aller goûter le parfum d’une demi-finale. Ce serait merveilleux. Alors s’il faut battre les Algériennes, battons-les, » a pour sa part déclaré Sébé Coulibaly, défenseure du Mali.


Articles récents