Afrique CAN féminine 2018 : La Guinée équatoriale veut terminer avec une note positive

Déjà éliminé, le Nzalang Nacional femina n’espère pas grande chose pour la suite sinon jouer pour l’honneur pour la 3ème journée de la phase des poules de la CAN féminine 2018.

Avec zéro point et douze buts encaissés en deux sorties, la Guinée équatoriale est d’ores et déjà hors course pour une qualification en demi-finale.  Après sa douche froide face à la Zambie (5-0) lors de sa première sortie, la Guinée équatoriale a été laminée par les Banyana Banyana d’Afrique du Sud (7-1) mercredi. Les protégés de Jean-Paul Mpila payent les frais de leur manque de préparation avant l’entame de ce tournoi. Ce samedi, le Nzalang Nacional femina affronte le Nigéria pour tenter de quitter la CAN féminine 2018 la tête haute.

« Pas question pour l’équipe de traiter ce match par-dessus la jambe puisque nous sommes éliminées. Je souhaite redonner un peu de confiance à l’équipe pour l’avenir. Il est donc indispensable que le résultat leur redonne un peu de fierté. Et contre un adversaire tel que le Nigeria il est toujours plus facile de se surpasser, a confié Jean-Paul Mpila le sélectionneur de la Guinée équatoriale, sur le site de la CAF.  J’ai beaucoup de respect pour le Nigeria parce que c’est une grande nation de football. Mais je le répète, aucun entraîneur n’entre sur le terrain en se disant que dans les 90 minutes qui suivent l’horizon s’appelle défaite. Si nous sortons vainqueurs, je serai heureux pour mes joueuses, si ce sont les Nigérianes je serai heureux pour elles. »  

« Nous jouerons ce match comme si nous étions encore dans la course à la qualification. C’est une sorte de respect pour nous-mêmes, pour tous ceux qui constituent le staff et pour tous nos supporteurs dont on sait combien ils sont tristes. Personnellement, depuis 2008, j’ai beaucoup donné de moi-même à l’équipe, j’ai travaillé dur et c’est ce message que je veux laisser aux plus jeunes. Sans volonté, sans désir, sans travail, point de salut dans notre football. Je veux maintenant quitter le Ghana sur une note positive face aux reines de l’Afrique, les Super Falcons », a pour sa part declaré Genoveva Anonman Nze, attaquante de la Guinée équatoriale.

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com