Afrique Coupe de la CAF : Le Raja Casablanca à 180mn à du sacre

La finale de la Coupe de la CAF opposant le Raja de Casablanca à l’AS Vita Club devrait, à coup sûr, se dérouler à guichets fermés.

Cela fait quinze ans que les Verts de Casablanca n’ont plus remporté de trophée continental. Une éternité pour un club aussi prestigieux que le Raja. Les hommes de Juan Carlos Garrido ont donc rendez-vous avec l’histoire ce dimanche. Les Verts auront donc à cœur de décrocher un second titre de cette grande compétition.

« C’est un match important pour nous. Nous voulons remporter ce titre et nous y mettrons toutes nos forces», a indiqué Juan Carlos Garrido dans des propos relayés par libe.ma.

Malheureusement, entre le désir et la réalité il existe souvent un gouffre, représenté par la force de l’adversaire que le Raja de Casablanca n’a pas réussi à battre par deux fois en phase de groupe (0-0 et 0-2). Le Raja part avec un léger désavantage. Les Aigles verts devront en effet jouer le match retour dans la capitale congolaise, Kinshasa. C’est pour cela que le Raja devra si possible assurer son sacre dès le match aller en inscrivant le maximum de buts, tout en gardant ses cages vierges.

« Le Vita Club est une très bonne équipe et nous le savons. Mais une finale est toujours différente», a déclaré le technicien du Raja, une manière de minimiser les difficultés rencontrées par le passé.

Néanmoins, il s’agit aussi de ne pas les oublier pour mieux les utiliser. La motivation sera également un allié important. Quoique, d’après Garrido, pas besoin de souffler sur des charbons d’ores et déjà ardents. « La valeur et l’importance de cette rencontre suffisent pour motiver les joueurs et les pousser à être hyper concentrés ».

En revanche, l’entraîneur du RCA a souligné avoir demandé à ses homme un supplément d’âme mais pas que.  « L’équipe est préparée sous tous les aspects. Nous savons que de tels matchs sont difficiles et que les joueurs subissent une pression énorme; c’est pourquoi je leur ai aussi demandé de s’armer de courage».

Pour cette finale aller de la Coupe de la CAF, le Raja serait au complet. L’infirmerie se vide, ce qui est de bon augure pour la suite. Le capitaine Badr Banoun se remet de sa blessure et a repris les entraînements. De même, son coéquipier, Chakir, peu épargné par les pépins physiques depuis quelque temps, a également retrouvé l’entière possession de ses moyens physiques.

« J’ai retrouvé les entraînements collectifs depuis mardi. Je me sens mieux de jour en jour. Mais c’est l’entraîneur qui doit décider si je dois jouer ou non », a confié Chakir. Et d’ajouter : « Tout joueur rêve de participer à des évènements de cette ampleur, mais ce qui compte avant tout, c’est l’intérêt de l’équipe. Nous devons soutenir les titulaires, quels qu’ils soient. C’est pour cela que je compte énormément sur le soutien du public rajaoui ».

Ce dimanche au complexe Mohammed V, ces aficionados feront entendre leur voix pour le compte de la Coupe de la CAF 2018. Les Aigles du RCA devront donc s’immuniser à Casablanca afin d’aborder la finale retour avec une bonne marge de sécurité.

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com