Afrique Algérie : Des violences pendant un match de football font 62 blessés

Les violences liées aux matchs de football se multiplient en Algérie. La rencontre des seizièmes de finale de la Coupe d’Algérie entre le MC Alger (D1) et le club de Village Moussa (D3), disputée mardi à Jijel (360 km à l’est d’Alger), a été marquée par plusieurs incidents. Ceux-ci ont entraîné l’interruption de la partie à plusieurs reprises, avant que celle-ci ne soit définitivement arrêtée dans le temps additionnel par l’arbitre, qui a estimé que la sécurité des joueurs n’était plus assurée, selon le quotidien gouvernemental El-Moudjahid.

Une soixantaine de personnes, dont 45 policiers, ont été blessées lors de ces violences, a annoncé mercredi la protection civile. Le match CR Village Moussa- MC Alger a été, une première fois interrompu pour 13 minutes à la suite de la blessure du milieu de terrain du MC Alger, Sofiane Bendebka, à la tête, puis pour 6 autres minutes, avant que l’arbitre ne décide de l’arrêter définitivement, dans  le temps additionnel de la première mi-temps alors que les Mouloudéens menaient au score 3 à 0. Au total, 62 personnes dont 45 policiers ont été blessées au stade Chahid Rouibeh-Hocine lors du match arrêté CR Village Moussa-MC Alger, avait indiqué la chargée de communication des services de la Protection civile de Jijel.

En octobre dernier, environ 80 personnes, dont une trentaine de policiers, avaient été blessées à Bordj Bou Arreridj à l’issue d’un match de première division. Un mois plus tard, une quarantaine de personnes, dont 18 policiers, avaient cette fois été blessées à Alger après une autre rencontre de l’élite. Les incidents les plus dramatiques avaient eu lieu à  Tizi-Ouzou en 2014, et avaient coûté la vie au joueur camerounais de la JS Kabylie, Albert Ebossé, après qu’il ait touché par un projectile.

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com