Coupe du monde France : Raymond SOUBIE et son état-major


Il est de toutes les réunions importantes, même quand ça ne le concerne pas. Il règne sur un empire où le soleil ne se couche jamais: l’emploi, la santé, la fonction publique. Il a récupéré l’industrie avec la crise, l’éducation depuis que le ministre s’appelle Luc Chatel. Au travail, il a survécu à Xavier Bertrand, Brice Hortefeux, Xavier Darcos

Arfilia ?

Arfilia, le holding familial qui réunit nombre de sociétés, compte 850 salariés et pèse plus de 200 millions d’euros de chiffre d’affaires, dégageant une rentabilité record de 15 % » On a multiplié par cinq le chiffre d’affaires en cinq ans « , se félicite ce  » pape du social « , ex-conseiller de Nicolas Sarkozy, très écouté par les syndicats et le patronat.

 Des taquins l’appellent « Raymond-la-Science », d’autres « le pape du social ».

Une fédération d’entrepreneurs qui s’associent au sein d’un groupe familial, voici comment Raymond Soubie présente Arfilia, la holding qu’il préside. Mais celle-ci s’apparente plus à une vraie machine de guerre pour que rien de ce qui se passe dans l’Hexagone en termes de ressources humaines, de social et de conseil lié à ses thématiques n’échappe à son radar.

Les hommes et femmes du président

Danielle DERUY, l’épouse de Raymond SOUBIE, DG de ALIXIO

Arfilia et ses filiales (AEFAlixio et ses différentes branches, TaddeoDZA, groupe MissioneoPréventis) emploient 533 personnes et réalise un chiffre d’affaires annuel de 150 millions d’euros pour un résultat net de 10 millions €.

Pour piloter le tout, Raymond Soubie, l’ex-conseiller de Nicolas Sarkozy, s’est entouré d’un état-major resserré, complété d’un comité stratégique rassemblant tous ses directeurs généraux, propriétaires à hauteur de 30-40% du capital des filiales qu’ils pilotent, excepté Missioneo, co-contrôlé avec son fondateur Patrick Levy-Waitz, avec lequel Raymond SOUBIE a peu d’atomes crochus, mais que son épouse, Danielle,  soutient.

ddont le nom est apparu en janvier 2018 dans une affaire de relative au portage salarial), président du think-tank Travailler autrement.

Raymond SOUBIE, un proche conseiller de Nicolas SARKOZY

L’entourage rapproché comprend Danielle Deruy, son épouse et co-DG d’AEF avec Philippe Kienast, sa fille Catherine Soubie et deux conseillers, Guy Maugis, ex-PDG de Bosch France, et Jean-François Pilliard, délégué général de l’Union des industries et métiers de la métallurgie (UIMM), lequel siège aussi au comité stratégique d’Arfilia. Cette structure inclut, outre le premier cercle, les DG des filiales, Julien Vaulpré (Taddeo), Philippe Vivien (, ancien DRH de AREVA, leadermondial du nucléaire civil, Alixio), Denis Zervudacki (DZA ; , Patrick Levy-Waitz (Missioneo).

La fille et le conseiller du président

Senior advisor depuis avril auprès du PDG d’Arfilia, Jean-François Pilliard a un large carnet d’adresses en tant qu’ex-dirigeant de la commission protection sociale du Medef et ancien président de l’Unedic. Son rôle ? Repérer les talents au sein du groupe et lui apporter de nouvelles missions, voire en suivre personnellement. Le champ d’action est large, d’autant plus que Raymond Soubie ne veut pas passer à côté de l’essor du travail indépendant et du rôle croissant des plateformes type Uber ou Airbnb.

L’ex-conseiller du président Sarkozy a bâti un groupe très lucratif présent dans le conseil en ressources humaines, la presse et la communication.

Preuve de cet intérêt ? Le co-contrôle exercé par Arfilia sur le groupe Missioneo. Ce dernier est présent sur les services aux indépendants comme le portage salarial avec ITG et ACPI. De son côté, Catherine Soubie qui a rejoint Arfilia au 1er septembre, après avoir piloté la banque d’affaires en France du britannique Barclays, aura pour mission d’étudier avec Philippe Kienast les opportunités de croissance externe.

Patrick LEVY-WAITZ, président de ITG ( itg.fr )

Même si Alixio, entité de consulting en stratégie sociale, occupe déjà bien le terrain, Raymond Soubie ne s’interdit pas de remonter en amont vers le conseil organisationnel ou en aval vers l’évaluation des équipes dirigeantes, voire d’étoffer l’offre de media training proposée par Taddeo, cabinet de conseil en stratégie de com’ dirigé par Julien Vaulpré, ex-conseiller opinion de Nicolas Sarkozy. Autre chantier de Catherine Soubie : développer l’offre de conseils en fusions-acquisitions de Taddeo ainsi que d’Alixio qu’a rejoint en octobre Rodolphe Delacroix pour piloter et renforcer les offres d’actionnariat salarié et de politiques de rémunération.

Sous Sarkozy, Soubie, une sorte d’intendant des Affaires Sociales

Les Roms, l’agitation sécuritaire, l’affaire Woerth-Bettencourt ? Il esquive, toujours fort courtois. Raymond Soubie est un sphinx. Jamais un commentaire sur la politique sarkozyste. Le doyen des conseillers (il est né en 1940) connaît la musique. Il était déjà conseiller social des premiers ministres Chirac et Barre dans les années 1970… Loyal au chef de l’Etat, muet comme une tombe, il ne cille, ni ne bronche, sans état d’âme. «C’était le deal avec Sarkozy, explique Danielle Deruy, son épouse. Il est venu pour mener un cycle de réformes, mais il n’est pas dans la sphère politique. Il est là pour servir l’Etat.»

Raymond Soubie (sur)joue les modestes. Il veille constamment à ne pas s’attribuer trop de mérites. C’est bien connu: «Un conseiller, ça n’existe pas.» Il n’existe tellement pas qu’on le voit partout dans le sillage du chef de l’Etat, particule élémentaire de la Sarkozie. A l’Elysée, il est un superministre de tout ce qui n’est pas dans l’orbite de Claude Guéant, le tout-puissant secrétaire général de l’Elysée. Une sorte de «vice-premier ministre», ironise un observateur. «Fillon a perdu beaucoup d’arbitrages face à lui», note un témoin du match Matignon-Elysée .

Il est de toutes les réunions importantes, même quand ça ne le concerne pas. Il règne sur un empire où le soleil ne se couche jamais: l’emploi, la santé, la fonction publique. Il a récupéré l’industrie avec la crise, l’éducation depuis que le ministre s’appelle Luc Chatel. Au travail, il a survécu à Xavier Bertrand, Brice Hortefeux, Xavier Darcos. 

Comme le monarque, son conseiller social a tout centralisé. Raymond Soubie, intendant général des affaires sociales, exige allégeance de ses ministres et de leurs équipes. Il trouve discourtois, et le fait savoir, de ne pas être informé des décisions. Jaloux de ses prérogatives, il réclame que «ses» ministères le consultent avant toute initiative, passent par lui avant de parler au président. Il distribue les bons points: «Je le dirai au président…»

Si un ministère «social» prend un peu trop de liberté, un mail tombe, pianoté par ses conseillères, deux brillantes énarques: «Raymond Soubie aimerait savoir…» Qu’un membre du gouvernement s’aventure dans la presse à faire des déclarations que le conseiller n’a pas validées, et c’est Matignon qui se fait taper sur les doigts.

Laurent Wauquiez, le secrétaire d’Etat à l’emploi, multiplie les courbettes. Luc Chatel, le ministre de l’éducation, lui a fait valider sa réforme du lycée. Seul Xavier Darcos, ministre du travail de juin 2009 à mars 2010, a tenté d’agir comme s’il était un ministre de la Ve République. Il n’a pas joué les rebelles, a juste pris de (menues) initiatives. Il a osé envoyer une lettre aux syndicats au sujet du grand emprunt. Soubie n’a vraiment pas apprécié. Darcos pensait qu’il vaudrait peut-être mieux faire passer la réforme des retraites vite fait, avant l’été, pour éviter un automne agité. Soubie était d’un avis contraire. Darcos, jadis étoile montante de la Sarkozie, a été débarqué juste après les régionales. 

De LOME au TOGO, Roger KNATE, ancien élève de l’ENA

Sources :

-Comment Raymond Soubie, ex-conseiller de Sarkozy, est devenu un « pape » du social et des médias
https://www.challenges.fr/entreprise/comment-un-ex-conseiller-de-sarkozy-devient-pape-du-social_620275

  • Le dernier combat de Raymond SOUBIE

https://www.ladepeche.fr/article/2010/10/23/934027-le-dernier-combat-de-raymond-soubie.html

Patrick LEVY-WEITZ :

Publié par Equipe rédaction pour Africa Top Sports

L'équipe de la rédaction d'Africa Top Sports