Afrique Wydad-Espérance : Gros choc entre clubs maghrébins en finale de la Ligue des Champions

Le Wydad Casablanca et l’Espérance de Tunis s’affrontent ce vendredi 24 mai en finale aller de la Ligue des champions africaine.

Gros choc entre clubs maghrébins en finale de la C1 africaine. Entre les vainqueurs 2017 et les tenants du trophée, la lutte promet d’être rude. La rencontre se disputera au Stade Moulay Abdallah de Rabat, le stade habituel des Casaouis étant en travaux. A noter que cette finale est une revanche de celle de 2011 que les Tunisiens avaient remportés. Après un nul (0-0) sur la pelouse des Marocains, l’Espérance s’était imposée chez elle sur la plus petite des marges (1-0), remportant sa troisième couronne.

Avec trois titres de champion d’Afrique pour l’ES Tunis, tous remportés face à des clubs arabes: 1994 (Zamalek), 2011 (Wydad de Casablanca) et 2018 (Al Ahly), et deux pour le WAC: 1992 et 2017, la finale édition 2019 de la Ligue des Champions s’annonce palpitante entre deux géants du continent aux palmarès impressionnants.

Pour se qualifier, l’EST n’a pas perdu la moindre rencontre, avec quatre victoires et deux nuls en poules avant d’écraser le CS Constantine (6-3 sur l’ensemble des deux manches) en quarts puis de se sortir du piège du TP Mazembe (1-0, 0-0) en demies. De son côté, le WAC s’est montré solide, à défaut d’être dominateur : trois victoires, un nul et deux défaites ont permis aux Marocains de sortir en tête de la poule A, devant les Mamelodi Sundowns qu’ils ont retrouvés dans le dernier carré (2-1, 0-0) après avoir éliminé le Horoya (0-0, 5-0).

Un match difficile au vu de la rivalité historique qui oppose les deux clubs et le net avantage au profit du club tunisien qui a toujours maitrisé son sujet lors des finales disputées contre le Wydad. Pour les coéquipiers de Khalil Chemmam, bien qu’annoncés favoris sur le papier, eu égard au parcours exemplaire qu’ils ont réalisé depuis le début de la compétition, la mission ne semble pas aussi facile qu’elle ne parait l’être dans ce dernier round maghrébo-maghrébin.

Les Rouges de Casablanca chercheront à remporter la troisième LDC de leur histoire après celles de 1992 et 2017. Cependant, leur tâche ne sera pas aisée devant des Espérantistes déterminés à conserver leur couronne et s’offrir un deuxième titre d’affilée.

Cette finale constituera une première avec une opposition entre deux techniciens tunisiens, Faouzi Benzarti du côté du Wydad et Mouine Chaabani du côté de l’Espérance de Tunis. Entre le maître et son élève, ce duel tactique entre deux entraîneurs et deux formations qui se connaissent parfaitement bien promet d’être très intense.

 Dirigée par l’arbitre égyptien Ghead Zaglol Grisha, qui aura particulièrement à l’œil les joueurs sous la menace d’une suspension (7 côté Espérance, 5 côté Wydad), la partie s’annonce serrée, entre des Sang et Or en quête du si précieux but à l’extérieur et des hôtes qui chercheront à prendre de l’avance avant la manche retour dans le stade potentiellement bouillant de Radès. Tout comme pour la finale de la saison dernière, la formation espérantiste sera ce soir à la recherche d’un but à l’extérieur, car au match retour et dans la grande ambiance du stade de Rades, les joueurs ont montré qu’ils peuvent renverser des montagnes. De leur côté, les joueurs marocains ont conscience de la difficulté d’évoluer en finale retour à l’extérieur et feront tout pour maximiser leurs chances de consécration dès cette manche aller.

Le Wydad, qui a remporté le trophée en 2017, affrontera donc le tenant du titre 2018 dans un derby maghrébin au sommet, où tout peut basculer en faveur de l’un ou l’autre club, pour le grand plaisir des amoureux du football. Qu’en sera-t-il cette année ? Début de réponse dans la nuit.

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *