Afrique CAN 2019: Problème de prime résolu, le Zimbabwe jouera le match d’ouverture

Les Guerriers du Zimbabwe ouvrent vendredi la CAN 2019, en affrontant l’Égypte, pays hôte et grand favori de la compétition.

Mais avant d’aller fouler la pelouse du stade international du Caire, un conflit financier oppose les joueurs du Zimbabwe à leur Fédération. Une situation qui a poussé les Zimbabwéens à brandir la menace d’une grève. Mais finalement une solution a été trouvée. Les joueurs du Zimbabwe, malgré le conflit financier qui les oppose à leurs dirigeants selon des médias locaux, vont bien disputer la rencontre d’ouverture de la CAN 2019, a rassuré la Fédération (Zifa) du petit pays d’Afrique australe.

Après avoir refusé de s’entraîner jeudi pour protester contre le non-paiement de leurs primes de qualification, les Warriors ont mis fin à leur fronde. Une rencontre avec des représentants de la Fédération zimbabwéenne de football (ZIFA) a débouché sur un accord.

« La Zifa voudrait rappeler le fait que les Warriors restent concentrés sur leur match, a indiqué l’instance dans un communiqué publié dans la nuit de jeudi à vendredi. La Zifa et les Warriors ont signé un contrat que les deux parties vont honorer », a-t-elle insisté.

Selon des médias zimbabwéens, la sélection aurait menacé de ne pas affronter l’Egypte en raison d’un conflit l’opposant à la Fédération sur la question des indemnités journalières et des primes.

« Les Warriors ne se sont pas risqués dans une quelconque action industrielle ou une grève comme l’ont rapporté les médias », a nié la Zifa.

Le match d’ouverture de la CAN 2019 aura bien lieu, vendredi soir (20hGMT) entre l’Egypte et le Zimbabwe.

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.