Afrique CAN 2019 : Côte d’Ivoire – Maroc ou le duel entre l’élève et son maître

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain https://www.africatopsports.com




Bourreau de la Côte d’Ivoire en 2017, Hervé Renard aurait l’intention de rééditer cette performance lors de la CAN 2019. Maroc et Côte d’Ivoire, les deux sélections inséparables, se retrouvent ce vendredi au stade de l’Académie militaire du Caire.

Pour cette affiche de hautes factures, le sélectionneur marocain a pour objectif de faire un bon résultat et sortir premier du groupe D. Mais c’est sans compter sur la détermination d’Ibrahim Kamara, ancien adjoint d’Hervé Renard.

L’élève contre le maître; c’est le résumé parfait du duel ivoiro-marocain. Un match de retrouvailles. Hervé Renard va retrouver la sélection ivoirienne avec qui il a gagné la CAN 2015 avec pratiquement la même génération de joueurs. Et comme si cela ne suffisait pas, il a eu l’actuel sélectionneur des Eléphants en tant qu’adjoint. En conférence de presse avant ce choc, les deux sélectionneurs se sont congratulés et ont mis plus l’accent sur les qualités de chaque équipe.

« Je connais très bien Ibrahim Kamara. Il fut un de mes adjoints en Côte d’Ivoire. Il ne fait pas le déplacement pour faire de la figuration. Il a du caractère, il organise très bien son équipe. Les Eléphants ont du caractère et un excellent attaquant, Nicolas Pépé, sans doute un des meilleurs d’Europe. Retrouver la Côte d’Ivoire, pour moi, c’est évidement particulier. J’ai vécu des choses fantastiques dans ce pays magnifique. J’aurai un pincement au cœur, mais je suis là pour défendre les couleurs du Maroc. Et il n’y a pas la place pour les sentiments. Et puis, j’ai affronté deux fois les Ivoiriens depuis que je suis au Maroc, et ça s’est bien passé à chaque fois puisque nous les avons éliminés de la Coupe du monde 2018 (0-0, 2-0)« , a lancé Hervé Renard.

« Je suis très content de retrouver Hervé (Renard) avec qui on a passé de bons moments. Mais là nous sommes dans deux camps différents. Il pense à qualifier le Maroc et moi la Côte d’Ivoire. Les joueurs sont des compétiteurs, il n’y a donc pas de complexe à avoir. Ils ont l’habitude des grandes compétitions, il faut juste qu’ils comprennent que la CAN est différente des compétitions qu’ils ont en Europe. La CAN est beaucoup plus athlétique, beaucoup physique« , a fait savoir Ibrahim Kamara.


Articles récents