Afrique CAN 2019 : Djamel Belmadi, le nouveau Abdelhamid Kermali ?

Impressionnante en début de CAN 2019, l’Algérie, après les phases de poules, s’affiche comme la favorite de la compétition. 3 victoires en autant de matchs dans le groupe C avec un festival de buts, c’est le bilan des Fennecs pour cette première phase.

Un homme est à la base de cette réussite, Djamel Belmadi, le sélectionneur. Selon les statistiques, cette équipe marche sur les traces de celle vainqueure de la CAN 1990. D’où la question de savoir si Djamel Belmadi serait le nouveau Abdelhamid Kermali, sélectionneur des Fennecs cette époque là.

En échec depuis sa performance de hautes factures lors de la coupe du monde 2014, l’Algérie a voulu rompre avec les habitudes. Des entraineurs expatriés se sont succédés à cette période sans le moindre succès. Le 2 août 2018, la Fédération Algérienne nomme Djamel Belmadi comme sélectionneur. C’est le début de la renaissance des Fennecs.

Rapidement, Belmadi met des choses en place et s’impose en tant que patron. L’équipe se qualifie pour la CAN 2019 en n’enregistrant qu’une seule défaite. Le jeu algérien a progressé et la défense encaisse moins de buts. C’est la pâte Belmadi.

L’allure de l’équipe algérienne à la CAN 2019 est la même qu’en 1990. 3 victoires brillantes en phases de groupe. Un récital offensif couplé avec une solidité défensive. Tous ces paramètres pourraient faire de l’équipe algérienne, la championne de la 32ème édition de la CAN.

En plus de transformer les Fennecs en un temps record, le sélectionneur a su créer un véritable groupe.


« On a obtenu un maximum de points, les garçons on été superbes. On a vu aujourd’hui ce qu’ils ont fait les pseudos-remplaçant, pour moi ce ne sont pas des remplaçants mais des internationaux qui font partie d’un groupe de 23 joueurs, on a vu qu’ils étaient bien concernés par ce groupe. Il faut se sacrifier pour le pays j’ai envie de dire« , a-t-il déclaré après la récente victoire (3-0) face à la Tanzanie.

Abdelhamid Kermali, sélectionneur algérien lors de la victoire à la CAN 1990, Djamel Belmadi pourrait lui succéder. Ca sera une véritable consécration pour Belmadi puisque le pays court derrière ce deuxième sacre depuis près de 30 ans. La sélection doit d’ores et déjà confirmer en huitièmes de finale.

Publié par John ATTISSO pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com