Afrique CAN 2019 : La renaissance de Belaïli, un joueur pétri de talents

Véritable pièce maîtresse du milieu de terrain des Fennecs à la CAN 2019, Youcef Belaïli plane sur les nuages. Une renaissance qui a surpris le monde sportif bien que son talent soit incontestable. Avant de connaître la gloire en terre égyptienne, le milieu de terrain a vécu des moments sombres dans sa carrière.

Sanctionné pour 4 ans par la CAF après la détection des traces de cocaïnes dans son urine à deux reprises, Youcef Belaïla renaît de ses cendres. Une véritable traversée de désert qui a forgé la personnalité du joueur algérien.

Après ses débuts dans son pays natal au CA Bordj Bou Arreridj, Mohamed Youcef Belaïli explose en Tunisie avec L’ES Tunis lors de la saison 2012-2013. Ce qui lui a valu un retour au pays à L’USM Alger en 2014 et une première sélection avec les Fennecs en mars 2015. Au moment où sa carrière prend une nouvelle tournure, elle s’effondre. Il a été contrôlé positif lors d’un test anti-dopage avant le match El Eulma – USMA du 7 août 2015 en Ligue Africaine des Champions. Il a été suspendu 4 ans par la CAF et réduit en appel de 2 ans par le Tribunal Arbitral du Sport d’où la rupture de son contrat. C’est le début du calvaire.

Pour les uns et les autres, c’était la fin de la rayonnante carrière de Youcef Belaïli. Il n’était que la seule personne à croire en ses capacités à rebondir. Après avoir purgé ses deux années de suspension, il rejoint le SCO d’Angers en 2017 qui n’a pas été un succès. Il décide de quitter et de retourner là où tout a commencé. En 2018, il revient à l’ES Tunis. Il retrouve tout son potentiel et est déterminant dans le doublé Championnat – Coupe d’Afrique. Ce qui lui a permis de retrouver la sélection, d’être titulaire et mettre sur le banc, un des cadors Yacine Brahimi.

Djamel Belmadi, le sélectionneur algérien lui a fait confiance et il réponds de la meilleure des manières sur le terrain à la CAN 2019. Youcef Belaïli est déjà à deux buts en 5 matchs et gratifie le public des prestations de haut niveau. Les Fennecs auront besoin d’un Belaïli d’un même niveau de performance pour défaire le Nigéria en demi-finale.

Pour rappel, ses performances à la CAN 2019 ne sont pas passées inaperçues et plusieurs clubs veulent l’enrôler dont deux quatariens. Il s’agit d’Al Saad et de Duhail. Ce dernier a transmis une offre de 8 Millions d’euros à l’Espérance de Tunis selon le site algérien dzfoot .

Publié par JOHN ATTISSO pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.