Afrique Egypte : Maab Ahmed crée « Nile Bike », un sport pour le plaisir du peuple

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain https://www.africatopsports.com




Maab Ahmed une Egyptienne a découvert une nouvelle méthode pour prendre du plaisir avec le vélo. Elle est en train d’expérimenter cette méthode nommée « Nile Bike » (vélo du Nil).

Alors qu’elle a eu l’idée de créer son entreprise qui serait hors du commun, Maab Ahmed a opté pour ce sport pour son propre plaisir et celui des autres. Maab a choisi les eaux calmes du fleuve Nil qui selon elle, font beaucoup de biens physiquement et psychologiquement pour expérimenter son nouveau sport.

Le Vélo du Nil consiste à rouler un vélo équipé de flotteurs sur l’eau. Il n’y a pas d’engins propre à ce sport. N’importe quelle bicyclette pourrait être transformée en motocyclette nautique et le montage pourrait prendre des heures.

Alors qu’elle a eu l’idée de créer son entreprise qui serait hors du commun, Maab a opté pour ce sport pour son propre plaisir et celui des autres.

« Faire du vélo sur le Nil, prendre une photo, te tenir debout sur le vélo, on peut tout faire ici. Je voulais commencer quelque chose de nouveau en Égypte. Je pensais à un projet et j’ai vu que tous les gens démarraient une entreprise alimentaire, mais je voulais que les gens bougent, alors quand j’ai vu à quel point cela me rendait heureuse, je voulais rendre les autres heureux à travers cette activité », a confié la fondatrice du Nile Bike.

En ce qui concerne la sécurité, l’entreprise rassure ses clients. « Un lieu spécifique (sur le Nil) est choisi de sorte que lorsque nous sortons, la sécurité est une priorité, pour le bien des gens qui participent. Nous avons toujours mis la sécurité au premier rang de nos priorités », explique Abdel Sattar, membre de Nile Bike.

Selon ceux qui ont déjà fait l’expérience, il y’a une différence entre faire du vélo sur le sol et faire sur l’eau. « J‘étais terrifié au début parce que je pensais que c‘était comme faire du vélo comme nous le faisons habituellement au sol, mais je sentais qu’avec le vélo sur l’eau, je pouvais me noyer ou quelque chose comme ça, mais c‘était à la fois facile et pas difficile du tout », a fait savoir un client.


Articles récents