COMMUNIQUE Charles PRATS : « Alerte sur une fraude sociale massive aux prestations sociales »

France : « Une campagne de presse assez violente à l’égard des parlementaires chargées de la mission gouvernementale sur la fraude aux prestations sociales et également au mien se développe depuis hier, essayant de faire passer les analyses qui ont été développées pour farfelues.

Je me permets donc de soumettre à la lecture et la sagacité de personnes qui me suivent sur Linkedin les documents déjà rendus publics sur le sujet, émanant de la Cour des comptes, de l’inspection générale des finances, de l’inspection générale des affaires sociales, du ministère du budget, de l’INSEE…

On y découvre bien un taux de fraude de 3 à 10% du montant des prestations, 7 millions de bénéficiaires et 8 millions de cartes Vitale actives en surnombre (chiffre 2013) avec la méthodologie de la comparaison entre les registres sociaux et le recensement INSEE utilisée par les inspections, 84,2 millions de NIR « en vie » dont 3,1 millions de centenaires, 1,8 millions de NIR attribués sur la base de faux (chiffre 2011)…

Chacun pourra lire et se forger ainsi sa propre opinion sur qui dit vrai et qui désinforme… »

« 17 Millions d’inscrits en plus que de résidents en France selon le recensement INSEE »

Charles PRATS 

Biographie : https://www.dalloz-actualite.fr/cv-auteur/charles-prats#.XXPgvygzZpl

Vice-Président chargé des libertés et de la détention au tribunal de grande instance de Paris chez Ministère de la Justice


Pour Christian PERSON, président de EUVOXES :
« Une carte vitale biométrique réglerait ce problème de fraude aux prestations sociales. D’ailleurs, il me semble que des sénateurs LR ont déjà proposé cette solution en 2016. Mais certains bien-pensants hurleront immédiatement au flicage des citoyens ! « 

Presse :

LE FIGARO

BOULEVARD VOLTAIRE

Publié par Equipe rédaction pour Africa Top Sports

L'équipe de la rédaction d'Africa Top Sports

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.