Afrique Côte d’Ivoire : Choilo Diomandé revient sur la Candidature de Drogba

Si la candidature de Didier Drogba suscite des critiques chez certains, pour d’autres ça serait un atout pour le football ivoirien. C’est le cas du journaliste Choilo Diomandé qui s’est prononcé sur la vision de l’ancien capitaine des Eléphants.

Alors qu’il nourri de grandes ambitions pour le football ivoirien, Didier Drogba avait annoncé sa candidature au poste du président de la Fédération ivoirienne de football. L’ancien joueur ivoirien serrait intéressé par la présidence de la FIF et souhaite s’impliquer davantage dans le football de son pays. Loin d’être officielle, la candidature de l’ancien joueur de Chelsea crée déjà des polémiques pour certains qui doute que Drogba pourrait sortir le football ivoirien de la crise.

 « Concernant Didier Drogba, je suis plutôt sceptique. Pour être président, il faut être sur le terrain. Il a fait une grande carrière, on ne peut pas le nier. Mais pour l’instant, Drogba ne s’est pas impliqué dans le football national. Pour l’instant, Drogba n’a rien fait. Il y a des gens, comme Kalou Bonaventure, qui connaissent le terrain du football ivoirien, qui peuvent être président de la FIF. Pour l’instant, je ne sais pas ce que Drogba propose en termes de programme. Le jour où il présentera son programme, on verra », a déclaré Né Marco.

Selon le journaliste Choilo Diomandé, il ne faut pas s’en prendre à Drogba sans connaître ses idées, son projet pour le foot.  

« On a entendu beaucoup de choses concernant Drogba. On dit-il n’a jamais donné de ballon ni de maillot à un club dans ce pays. Non, ce n’est pas de ça qu’il s’agit. Il s’agit ici de Didier Drobga qui veut briguer le poste de Président de la FIF, quel est son programme ? Quel est son projet ? », a expliqué Choilo.

Publié par Latonia Hounakey pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com

Un commentaire

  1. Globefootivoir

    Globefootivoir
    11 min ·
    Candidature de Drogba à la présidence de la Fif: l’empreinte d’une vengeance.
    Or donc le masque tombe petit à petit sur les motivations de la candidature de Drogba à la Fif. De sources concordantes, l’ex capitaine des éléphants aurait gardé rancune sur la façon dont il aurait été éconduit vers la porte de sortie, notamment après le mondial au Brésil en 2014 où il a été transparent par sa méforme au point de cirer le banc des remplaçants; l’autre grief formulé par l’ex double finaliste malheureux de la Can pointe du doigt la non qualification des éléphants pour l’édition du mondial 2018 en Russie. Ce qui avait donné suite à une tentative de putsch contre Sidy Diallo de clubs dissidents réunis au sein du “GX”. Doit-on y voir un parallèle ou une ramification? Dans tous les cas, évoquer ces deux cas comme fondements pour motiver une candidature semblent bien maigres. Alors qu’en face, si on ne met pas en doute la stature qu’il a eu en tant que joueur, les reproches contre Drogba sont légion à savoir : le peu de cas qu’il fait du football local, sa méconnaissance parfaite des réalités du terrain, son silence et sa collusion avec d’anciens putschistes qui ont mordu la poussière déjà face à Sidy Diallo.

Comments are closed.