Dossiers Terreur sur la France

Dans les années 1990, la tâqîya a reçu une autre interprétation et devient un moyen stratégique de dissimuler sa foi dans un contexte de conquête. Elle est ainsi utilisée par des groupes djihadistes extrémistes tels qu’Al-Qaida et l’État islamique. À la suite des attentats du 11 septembre 2001, ce terme est appliqué par des milieux politiques hostiles à l’islam à tous les musulmans qui seraient ainsi accusés de « mensonge ».

L’UOIF, classée “organisation terroriste ” par les Emirats Arabes Unis ( Source LE MONDE )

La réponse de son président : « Cette qualification, aussi insultante que ridicule, porte atteinte non seulement aux musulmans de France et à leurs institutions représentatives, mais aussi à notre pays et à son image dans le monde », qui « étudie toutes les voies et se réserve le droit d’agir afin d’obtenir réparation ».

Le quadruple meurtre à la Préfecture de Paris, la goutte qui fait débordé le vase

Bruno Retailleau, sénateur LR de Vendée, a été l’un des premiers à être monté au créneau. « Christophe Castaner doit répondre à cette question : comment un individu présentant un tel profil (signalement en 2015, fréquentation d’un imam proche des Frères musulmans) a-t-il pu occuper un poste dans un service sensible de la préfecture de police ? »

Photo le policier, Mickaël HARPON, converti à l’Islam il y a 18 mois.

Une explication ? la Tâqîya selon Sifaoui

CAUSEUR : “Dans son dernier ouvrage intitulé Taquiyya !, Mohamed Sifaoui nous présente de façon rationnelle et documentée, mais avec son entrain et son humour habituels aussi, les acteurs et les méthodes de l’offensive des Frères musulmans. L’ouvrage est foisonnant, un peu touffu parfois, mais toujours passionnant. Si la stratégie des Frères musulmans consiste essentiellement dans une entreprise d’infiltration, d’entrisme, et que sa tactique relève donc principalement de la dissimulation, de la dite taquiyya, on verra que les attentats terroristes collectifs ou individuels (comme celui qui vient encore probablement d’ensanglanter la Préfecture de police de Paris) ne sont pas absolument sans lien avec la doctrine islamiste globale à laquelle se rattache celle des Frères musulmans.  “


Amar Lasfar : “Notre Islam est un Islam de la République, nous sommes avant tout des citoyens”

Et le visage pour l’opinion publique

Sur EUROPE 1, Amar LASFAR : “Notre Islam…est respectueux de la République….La communauté musulmane de France fait partie de la Nation française.

“Nous avons alerté les autorités sur ces phénomènes qui se développent depuis les années 90”.

“C’est une entreprise de terreur. …C’est une multinationale de terreur. Il faut appeler un chat un chat”

“Que dire des dizaines de milliers de jeunes que nous avons éduqués…Il y a quelques brebis galeuses…Ils nous font du mal, ce genre de spécimens.”

Estrosi, Maire de Nice, sur l’UOIF :

Christian ESTROSI met l’UOIF face à ses responsabilités à quelques jours d’un congrès de l’UOIF en région PACA, sur EUROPE 1. selon lui, si l’UOIF ne clarifie pas ses positions sur le djihadisme, l’Etat doit envisager sa dissolution.

Marine LE PEN sur l’UOIF (présidentielles 2017) :

Sur Tarik RAMADAN :

Elkabach : – Il veut obtenir la nationalité française…est-ce que vous le soutenez ?

Amar SAFAR -Bien sûr que je le soutiens !

Accusé de multiples viols, Tarik RAMADAN sort de son silence :

Et la prise de distance de Amar LASFAR :

Sans juger l’affaire sur le plan judiciaire, l’ex-UOIF estime que le « comportement » de l’islamologue « est en contradiction avec les principes prônés par l’islam ».

Paul KANATE, à Lomé au TOGO