Afrique L’USM Alger assume ses responsabilités suite au boycott du derby algérois

Le secrétaire général de l’USM Alger, Mounir Debbichi, s’est exprimé au sujet de la décision prise par la direction du club de ne pas prendre part au match opposant les Usmistes au Mouloudia d’Alger.

En effet, l’USM Alger a mis en exécution sa décision de boycotter le derby de la capitale face au MC Alger, samedi au stade olympique du 5-Juillet, dans le cadre de la mise à jour de la 4e journée du championnat de Ligue 1 de football. L’arbitre de la rencontre et le délégué de la rencontre ont constaté l’absence de l’USM Alger au moment où les joueurs du MC Alger étaient présents sur le terrain à l’heure du match.

Comme annoncé par ses dirigeants, le club de Soustara a préféré effectuer une séance d’entraînement programmée au stade Omar-Hamadi de Bologhine ouverte à la presse. « La loi donne le droit au club de demander une nouvelle programmation quand elle dispose de trois joueurs titulaires au sein de la sélection olympique, il y a eu un changement par rapport à l’année dernière… La saison dernière si vous vous rappelez l’ASO Chlef a demandé le report d’une rencontre et cette requête a été approuvée à cause de l’absence de trois joueurs avec l’équipe olympique et cela même si la réglementation parler de l’équipe nationale A, » a confié Mounir Debbichi en conférence de presse.

Le secrétaire général des Rouge et Noir a expliqué : « Aujourd’hui, la situation dans laquelle nous sommes ; cinq joueurs avec l’équipe nationale militaire. Ces derniers nous ne les avons pas envoyés, ils ont été appelés. Ils sont dans l’obligation de remplir leur devoir vis-à-vis du pays. »

Le responsable du club de Soustara a enchaîné : « Du moment où nous avons des exemples de cas exceptionnels en 2015 où l’ASO a aussi reporté un match car ils avaient des joueurs appelés en équipe nationale militaire. En 2017 ce fût le même cas pour le CR Belouizdad, pourquoi on n’invoque pas cette situation extraordinaire avec l’USMA ? Pourquoi on utilise la politique du deux poids deux mesures ? ».

Mounir Debbichi a ajouté : « Nous avons refusé de jouer et nous assumons nos responsabilités. Dans le cas où la Ligue insiste sur le fait que la situation reste telle quelle et qu’elle sanctionne l’équipe, nous allons nous réunir pour étudier l’affaire et il y aura de nouvelles choses. »

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.