Dossiers Islamisme, la 3è Guerre Mondiale a commencé ?

Pas un jour ne se passe sans que, de quelque part dans le monde, ne nous arrive la nouvelle d’un attentat à la bombe, d’une voiture bélier ou d’une décapitation. Le coupable revendiqué : l’Islamisme, ou l’expression  “radicale” de l’Islam.

“Madame cachez ce voile que je ne saurais voir ?”

Récemment, au Conseil Régional de Dijon, un élu, en l’occurrence Julien ODOUL, du Rassemblement National, interpellait la présidente de Région pour lui demander d’intervenir pour demander à une femme accompagnant une sortie scolaire d’ enlever son voile. Il s’en est suivi un tourbillon d’informations contradictoires. Mais, plus que jamais, la question de la place de l’Islam politique en France, s’est posé.

Photo : la militante islamiste manifestement hilare en photo après avoir été agressé par l’élu au sujet du port de voile.

illustration : Youssef al-Qaradâwî

Les massacres de masses, attentats ou batailles d’une 3ème Guerre Mondiale ?

Un montage photo des victimes françaises tuées par l’islamisme durant les 5 dernières années :

Des tueries de masse sur tous les continents : Kenya, à Dar-es-Salam, New Dehli, Inde, Beslan, en Russie…La guerre de “basse intensité” perdure depuis les années 1980, et se globalise, semble s’accélérer de jour en jour.

Photo : tuerie au Kenya ( avril 2015, 148 morts)

Récemment, au Sri Lanka :

Photo : enterrement de plus de 259 mors suite à la tuerie de masse de fidèles catholiques lors de la messe, avril 2019

Et en Egypte, pendant le culte des chrétiens coptes :

09/04/2017 Un attentat à la bombe a été commis dans une église de Tanta, sur le delta du Nil, durant la messe des Rameaux… Le dernier bilan fait état de 25 morts et d’une cinquantaine de blessés. Selon les autorités, une bombe constituée de 12 kilos de TNT a explosé pendant la messe. « Les bancs, projetés les uns sur les autres, donnent un aperçu de la violence du souffle dans cette chapelle réservée aux femmes. À l’extérieur, les vitraux et les toits de la cathédrale attenante ont volé en éclat. » Le président président égyptien Abdel Fattah al-Sissi avait décrété trois jours de deuil national.

La Rédaction, à LOME au TOGO

Publié par Equipe rédaction pour Africa Top Sports

L'équipe de la rédaction d'Africa Top Sports