Afrique Elim CAN 2021: L’arbitrage encore au centre des débats

L’arbitrage africain ne sort pas grandi des deux premières journées des éliminatoires de la CAN 2021. En dépit des efforts de la CAF (Confédération africaine de football), force est de constater que le chantier reste vaste.

Si dans l’ensemble, les matchs se sont déroulés sans véritabkes heurts, certaines prestations des hommes en noir laissent à désirer. A l’image de l’Angolais Joao Amado Muanda qui a accordé un penalty imaginaire à la Côte d’Ivoire contre le Niger. Conséquence, c’est l’unique but du match.

Mardi à Tunis lors du match entre la Libye et la Tanzanie, il y en avait pour le Malawite Ishmael Chizinga. Le seul à avoir vu une main d’un défenseur des Taifa Stars et accordé un penalty à la Libye.

Autre exemple de cette deuxième journée entachée d’erreurs arbitrales, le Tchadien Alhadi Aliou Mahamat. Ce dernier a été au coeur de nombreuses controverses lors de Kenya – Togo à Nairobi. Au point de mettre Claude Le Roy, le sélectionneur des Eperviers hors de lui en conférence de presse.

« C’est triste ce qui se passe dans le football africain. L’arbitre n’était pas bon aujourd’hui (ndlr: lundi). Nous analyserons mais c’était terrible« , a pesté le technicien français dans des propos rapportés par Goal.

Publié par Steven LAVON pour Africa Top Sports

Rédacteur en chef à Africa Top Sports. Premier portail sportif Africain. http://www.africatopsports.com

6 Commentaires

  1. Et après? Qu’est ce qui étonne? C’est l’Afrique. C’est avec un tel quotien intellectuel qu’on va decoller? C’est pourquoi avec de telles ressources natuelles, on est toujours les derniers du monde. Point barre!

  2. Et dans tout cela l’arbitre angolais qui a officié lors du match Botswana Algerie (0-1). Outre un terrain qui assure sûrement de pâturage au sangliers, ou un contrôle sur 4 est raté l’homme en noir s’est distingué par laxisme a ne pas sortir de cartons, surtout le rouge. Pas moins de 3 joueurs botswanais auraient du être expulsés. Les arbitres africains sont a l’image des dirigeants de la CAF. Tous mauvais. Cela va de mal en pis.

  3. Pourquoi ne pas mettre des arbitres européens ou d’Amérique du sud? Quand tout le monde dit que les arbitres noirs sont nuls comme les dirigeants.

  4. Dz patriote

    Le match Botswana Algérie j’avais peur pour l’intégrité physique de nos joueurs contre l’agression des bostwanais sur une pelouse impraticable ce n’est plus du football ya une chose qui nous interpelle la Tunisie et le Maroc joue en lybie ou en Mauritanie avec des pays limitrophe et nous nos adversaires sont de la même régions géographique d’Afrique austral et faire 20 h d’avion aller retour est ce une coincidence même le coach c’est poser cette question on sait tous que les dirigeants de la caf sont des corrompu sa date pas d’hier et même avec le camerounais issa hayatou c’était comme ça on privilegie qui on veut quelque pays et le football africain n’en sort pas grandi c’est scandaleux

  5. Guy HOUZOU

    L’arbitre kenya-togo n’a tout simplement pas le niveau pour officier un grand match. Il doit charger de boulot.

  6. JamaaLGooD

    Que peut-on dire de ces erreurs… ?
    C’est vrai décevantes sont toutes les remarques qui ont été observées et notées… Mais qu’y pouvons nous dans un monde où l’Afrique même peine à garder ces meilleurs joueurs sur le continent mère… ? Au lieu de nous rabattre seulement sur l’arbitrage, voyons un plus loin pour remarquer que le football africain est souffrant ; vu que tous les bons joueurs du continent veulent aller jouer en Europe…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *