Afrique Marco Kana : A 17 ans, le Belgo-Congolais sait conjuguer foot et études

Souvent comparé à Kompany, Marco Kana impressionne sur et en dehors du terrain. À peine âgé de 17 ans, il affiche une maturité impressionnante.

Marco Kana profite des blessures à Anderlecht pour montrer ses nombreuses qualités en Pro League. En quelques mois, tout s’est accéléré pour le milieu de terrain défensif qui compte déjà sept rencontres de championnat de Belgique depuis sa montée au jeu à Mouscron. Une première quatre jours avant de fêter son 17e anniversaire. Mais Marco Kana n’a rien d’un adolescent ordinaire. Très mature sur le plan footballistique, le défenseur fait aussi preuve de sérieux sur les bancs d’école.

Déjà capable de switcher sans difficulté entre le français, le néerlandais et l’anglais, le Congolais d’origine se familiarise avec deux autres langues. « J’apprends l’allemand à l’école. Et j’étudie l’espagnol de ma propre initiative car je trouve la langue très belle », confie-t-il à La DH.

Son emploi du temps est donc on ne peut plus chargé. « Ça demande beaucoup d’organisation. Avec les matchs en pro, j’ai raté pas mal de cours. Je dois les rattraper, sans accumuler le retard. Ce n’est pas simple. J’ai d’ailleurs quelques mauvais points à cause de ça. »

La preuve de son sérieux? « Cette saison, j’ai refusé une sélection avec l’équipe nationale U18 pour pouvoir étudier lors d’une trêve internationale », informe celui qui ne pouvait aller s’entraîner après de mauvais points.

En rhéto en option math-science, le jeune défenseur ne compte pas s’arrêter là. « Mes parents m’encouragent à ne pas lâcher mes études car ils disent que j’ai des capacités. J’ai déjà pris mes renseignements avec la cellule sociale du club pour voir comment je pourrais poursuivre mes études au-delà du secondaire. Il y a quelques possibilités mais il faudra choisir la voie. J’adore les mathématiques et j’adore les sciences, je ne sais pas comment je vais trancher. J’ai rêvé de devenir docteur, ingénieur, architecte… »

Tous le confirment à Neerpede, Marco Kana possède une maturité et une volonté de bien faire les choses dont de nombreux apprentis footballeurs doivent prendre en exemple s’ils veulent un jour frapper aux portes du noyau A.

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com