Afrique Super Coupe d’Afrique : Que risque le Zamalek ?

La formation égyptienne du Zamalek risque gros en cas de refus de disputer la finale de la Super Coupe d’Afrique face à l’Espérance Sportive de Tunis au mois de février prochain.

La Super Coupe d’Afrique entre l’Espérance Sportive de Tunis et le Zamalek d’Egypte aura lieu le 14 février 2020 au stade Thani Bin Jassem à Doha, capitale de Qatar. Ainsi a décidé le comité exécutif de la CAF lors d’une réunion tenue, jeudi, au Caire. Ainsi, ce match de gala opposera le club de Beb Souika, détenteur de la Ligue des champions pour la deuxième fois consécutive, au club cairote de Zamalek sacré à son tour champion de  la Coupe des Confédérations. Mais c’est sans compter sans les tensions politiques entre le Qatar et l’Egypte. Les relations diplomatiques entre les deux pays, rappelle-t-on, sont rompues depuis 2017.

Le président du Zamalek Mortadha Mansour a indiqué qu’il refuse de disputer ce match au Qatar malgré les engagements de la Confédération Africaine de Football à ce sujet. Les statuts de la CAF indiquent que toute formation qui refusera de disputer la Super Coupe d’Afrique n’aura pas le droit de défendre son titre et sera en plus privée de compétitions africaines pour trois saisons. Par ailleurs, ce club sera sanctionné d’une très lourde amende.

Pour rappel, la Confédération Africaine de Football avait désigné cette finale entre l’Espérance Sportive de Tunis et le Zamalek au 14 février 2020 à Doha au Qatar.

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com