Afrique Ligue des Champions : Privée d’un pénalty, la JSK crie à un arbitrage scandaleux

Le derby maghrébin entre la JS Kabylie et le Raja comptant pour la 4ème journée de Ligue des Champions de la CAF dans le groupe D s’est soldé par un score vierge au stade du 1er novembre 1954 de Tizi-Ouzou, en Algérie.

Malgré une nette domination de la JS Kabylie, le Raja a résisté à la pression des Algériens et réussi à ramener un précieux nul (0-0) de Tizi Ouzou. Cependant les locaux auraient pu bénéficier d’un penalty en toute fin de match suite à un contrôle de la main d’un défenseur des verts dans la surface de réparation mais l’action passe inaperçue et l’arbitre indique le point de corner.

A la fin de la rencontre, l’entraîneur de la JS Kabylie, Hubert Velud, a animé un point de presse durant lequel il a évoqué cette contre-performance inattendue devant une très solide équipe du Raja. Le Français, très frustré, n’a pas mâché ses mots à la fin de la partie en blâmant le directeur de jeu, qui, selon lui, a privé son équipe d’un penalty plus que valable.

« Je pense qu’on a fait le job notamment en première période où on aurait dû inscrire deux, voir trois buts, mais l’efficacité nous a fait défaut. En seconde mi-temps nous avons essayé d’inscrire ce but mais en vain. En fin de match, je sens que l’arbitre nous a privé d’un penalty indiscutable. C’est rageant de voir que les arbitres ne sifflent pas dans pareils cas. Je suis sûr que si le RCA ou l’EST avait eu la même action chez eux, les arbitres auraient sifflé. C’est malheureux ».

Après ce résultat la JSK pointe toujours à la troisième place dans le groupe D de la Ligue des Champions avec 4 points.

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com