Afrique Super Coupe d’Afrique : Zamalek s’obstine mais attend la décision des autorités égyptiennes

Le Zamalek a réitéré son refus de disputer la Super Coupe d’Afrique contre l’Espérance sportive de Tunis à Doha au Qatar, le 14 février prochain. Mais la décision finale reviendra au gouvernement et à l’État égyptiens.

La formation du Zamalek a remis la décision de jouer la finale de la Super Coupe d’Afrique entre les mains des hautes autorités égyptiennes. Après le refus du président de la formation égyptienne Mortadha Mansour de disputer ce match face à l’Espérance Sportive de Tunis au Qatar, le conseil d’administration du Zamalek a indiqué que la décision revenait maintenant au pouvoir politique.

Mais le président du Zamalek, Mortada Mansour, ne lâche pas le morceau. Dans un communiqué publié dimanche, le patron des Cairotes a réaffirmé que son club ne disputerait pas la Supercoupe d’Afrique.

« Le Qatar incite au meurtre de nos policiers et militaires. On ne jouera pas sur la terre de la trahison. Il y a des menaces claires de responsables qataris de tuer nos joueurs », peut-on lire dans ledit communiqué.

Actuellement, le dossier de cette rencontre est entre les mains du ministre égyptien de la Jeunesse et des Sports, Achraf Sobhi. Ce dernier étudiera la question avec les dirigeants politiques du pays avant de prendre la décision finale. Mortada Mansour s’est dit d’ailleurs prêt à accepter toute décision prise par l’État égyptien.

La Confédération Africaine de Football, qui n’a toujours pas reçu de refus officiel de la part du Zamalek de jouer cette rencontre, a indiqué que le match est maintenu à sa date initiale, le 14 février au Qatar.

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com