Foot Afrique Elim Mondial 2022 : nouvelles exigences de la CAF, des stades aux normes ou délocalisation

Autre résolution importante du séminaire sur le développement des compétitions et infrastructures en Afrique, la mise aux normes des différents stades sur le continent.

Pour les prochains matchs éliminatoires de la Coupe du Monde FIFA 2022, il ne sera plus possible de disputer des rencontres dans des enceintes qui tombent en “ruines”. Avec des toilettes et salle de conférences inacceptables. Si les stades ne sont pas mis aux normes, une délocalisation des matchs est envisagée.

Par conséquent, la CAF a d’ores et déjà mis sur pied une commission d’inspection des stades qui abriteront les matchs des qualifications pour Qatar 2022. Elle est notamment composée d’anciens internationaux. On peut citer Diomansy Kamara, Patrick Mboma, Nourredine Naybet, Khalilou Fadiga, Daniel Amokachi ou encore Herita Ilunga. 

C’est également dans cette dynamique que Gianni Infantino soutient son plan de doter l’Afrique de stades “top class”. “Nous élaborons une proposition visant à mobiliser 1 milliard USD pour construire au moins un stade de haut niveau dans chacun des pays des 54 associations membres de la FIFA et de la CAF “, a t-il dit.