Afrique Super Coupe d’Afrique : L’Espérance de Tunis déterminé et motivé pour le sacre

Le successeur de Raja de Casablanca sera connu ce vendredi, à l’issue de la finale de la Super Coupe d’Afrique qui se dispute au stade Thani Bin Jassim à Doha, au Qatar.

En effet, l’Espérance Sportive de Tunis tentera cet après-midi d’asseoir un peu plus sa domination sur le continent africain. Après deux victoires successives en Ligue des Champions, la formation espérantiste aura rendez-vous ce vendredi en finale de la Super Coupe d’Afrique. Les joueurs de Mouine Chaabani seront opposés à un autre grand club du continent africain, le Zamalek.

L’entraineur-adjoint des Sang et Or, Majdi Traoui, a déclaré que son équipe est venue à Doha pour remporter le trophée.

« L’Espérance peine depuis 25 ans à remporter ce titre, ce qui rend les joueurs encore plus déterminés et motivés à aller chercher ce sacre pour oublier la déception de l’année dernière », a déclaré Traoui.

L’Espérance Sportive de Tunis, battue l’année dernière par le Raja dans cette compétition, sera à la recherche d’une revanche afin de remporter un titre qui lui fuit depuis plusieurs éditions.

« Nous ne tomberons plus dans le même piège deux fois de suite, a-t-il assuré. Il s’agit d’une seule confrontation qu’il faut impérativement remporter pour être sacré, contrairement aux trois prochains matches au programme de la Ligue des champions d’Afrique, explique-t-il.  Jouer au plus haut niveau requiert une bonne gestion de la pression », a-t-il indiqué, soulignant que malgré le marathon de matches, l’équipe est prête à relever ce nouveau défi et compte plus que jamais sur le soutien de ses supporters.

« Nous sommes conscients de ce qui nous attend contre une grosse équipe. L’année dernière ? Nous avons archivé la défaite contre le Raja mais nous avons aussi appris la leçon. Les joueurs savent qu’il ne faut plus jamais refaire les mêmes erreurs. Le match de demain sera différent de la double confrontation en C1. Notre effectif ? Seul Badrane est hors service, mais nous avons des solutions pour remédier à ça ».

La formation Sang et Or, qui avait remporté cette Super Coupe d’Afrique en 1995, avait échoué par la suite en 1999, 2012 et 2019.

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *