Ligue des Champions – Mihayo « Tout le Congo attend de nous la qualification »

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain https://www.africatopsports.com




L’ombre du jugement de la FIFA contre Ben Malango planera sûrement sur le match retour de TP Mazembe-Raja de Casablanca samedi à Lubumbashi en quart de finale-retour de la Ligue des champions.

Battu en quart de finale aller de la Ligue des Champions (2-0), le TP Mazembe aurait besoin de toutes ses armes pour pouvoir renverser la vapeur et se qualifier pour les demi-finales. La remontada et rien que la remontada comme c’était le cas des Merengue avec Cristiano Ronaldo face à Wolfburg et Atletico Madrid sur les scores de 2-0, tel est le credo des Corbeaux.

Pamphile Mihayo, le coach des Corbeaux, révèle premièrement que le moral du groupe est au point et que la préparation se passe dans une bonne ambiance. « L’état d’esprit est bon et l’ambiance est bonne entre nous. C’est vrai qu’ils ont marqué deux buts chez eux, là nous sommes chez, et nous sommes obligés de faire pareil et d’ajouter un but en plus pour aller en demi-finale », a confié le technicien congolais dans des propos relayés par Footrdc.

Si les récentes éliminations du TP Mazembe peuvent pousser à un pessimisme, Mihayo voit les choses autrement. Il pense que ça va le faire, il a confiance à ses joueurs. « Je crois en mes joueurs, je crois aux qualités qu’ils ont et je suis convaincu que ça va aller mieux. Ce qui est passé est passé, là c’est une autre saison. On a un défi à relever par rapport à ce match. Tout le monde attend de nous la qualification, pas seulement le public de Mazembe mais tous les congolais », déclare-t-il.

Avec quelle équipe Pamphile Mihayo va affronter le Raja Casablanca ce samedi dans un match sous haute tension. Les Corbeaux sont au bord de l’élimination et ont besoin d’une grande énergie pour survivre. « Nous avons un effectif costaud et des joueurs talentueux. On va essayer de mettre en place une bonne équipe demain. Pas seulement des expérimentés ou des jeunes. On va essayer de mélanger parce qu’il y a des jeunes qui continuent à démontrer qu’ils sont capables de quelque chose. Nous regardons certains matchs en Europe où des jeunes de 17, 18 ans vous jouent et font la différence. Ce qui nous intéresse c’est de trouver une équipe capable de faire la différence. »


Articles récents