Football Mehdi Abeid : « La vie et la santé sont bien plus importants que tout. »



Confinés comme la plupart des Français (hormis les personnes importantes pour le maintien de la vie), les footballeurs s’occupent comme ils peuvent et tout en gardant la forme, avec un programme et une discipline de fer avant de retrouver les terrains. Le milieu de terrain du FC Nantes et international algérien, Mehdi Abeid en fait partie.

Comme tous les footballeurs le maintien de la forme physique et mentale est très importante à garder, et l’annonce de l’arrêt de la Ligue 1 (depuis le vendredi 13 mars, ndlr) puis de confinement ont bouleversé les habitudes de beaucoup de monde, dont les athlètes de haut niveau : « Pour tout le monde devoir rester à la maison sans sortir c’est difficile, mais nécessaire ! » confie Mehdi Abeid à France TV, mais l’international algérien profite tout de même de cette pause footballistique non voulue pour profiter de sa famille. « Un footballeur est souvent loin de chez lui et sa famille, là au moins je les vois tous les jours, ils s’amusent avec moi quand je fais ma séance de sport, je fais des jeux de société avec eux. » dixit Mehdi Abeid.

Son club du FC Nantes a mis à disposition de ses joueurs le matèriel nécéssaire pour continuer à s’exercer et à se tonifier en vue de la reprise (cordes, trampolines, plots, et home trainer). Le joueur ajoute : « Nous avons un groupe WhatsApp avec le staff médical et devons envoyer tous les jours les données de notre montre cardio, même pendant le confinement on travaille dur pour être prêt quand viendra l’heure de la reprise. » Le joueur explique aussi qu’il reste en contact avec ses coéquipiers pour s’épauler dans ce moment difficile, et le champion d’Afrique échange également tous les jours avec les Fennecs : « Beaucoup sont en Europe et sont dans la même situation, alors on se parle, c’est important peut-être plus que d’habitude de rester en contact. »

Alors qu’on ne sait toujours pas quand la date de la reprise sera donnée, le milieu de terrain « craint que ce soit long » mais sait qu’il faut « s’adapter », même si comme beaucoup de joueurs et de fans, « le foot manque déjà énormément mais la vie et la santé sont bien plus importants que tout. » Malgré leurs exercices physiques et le suivi médical, le natif de Montreuil pense qu’une fois la reprise arrivée, il faudra au moins deux semaines d’adaptation pour retrouver le rythme et éviter les blessures ! Mehdi Abeid comme tous les Français, est profondément admiratif du travail du personnel soignant et s’indigne des personnes qui sortent de chez eux sans raison valable, comme si de rien n’était : « Plus les gens resteront chez eux, plus vite la situation redeviendra normale, et pensez aux personnes dans les hôpitaux qui travaillent et prennent des risques pour nous, je les admire ! »


Articles récents