Afrique LDC: Faouzi Benzarti se prononce sur la finale perdu face à Espérance en 2019

Alors que le Tribunal arbitral du Sport (TAS) doit statuer, le 29 mai prochain, sur la finale retour de la Ligue des champions entre l’Espérance Sportive de Tunis et le Wydad Casablanca, l’ancien entraîneur des Rouges, Faouzi Benzarti, apporte des précisions.

Dans l’histoire de la CAF, jamais une finale de la Ligue des champions n’a fait autant de vagues. Nous sommes le 31 mai 2019 à Radès, en Tunisie. Le Wydad Casablanca joue contre L’Espérance sportive de Tunis. L’équipe tunisienne mène 1-0 lorsque les rouges égalisent à la 59e minute. Premier coup de théâtre: l’arbitre n’accorde pas le but en raison d’un hors-jeu. Le WAC conteste la décision et réclame le recours à l’assistance vidéo à l’arbitrage (VAR). Deuxième coup de théâtre: l’arbitre indique au staff du Wydad que le VAR «ne fonctionnait pas».

Entraineur du Wydad à l’époque, Faouzi Benzarti est revenu sur cette finale retour de la Ligue des champions CAF. «Nous avons inscrit un but logique que l’arbitre a annulé. Nous croyions que la VAR était disponible et que nous pouvions y recourir. Mais voilà que nous apprenions à notre grande surprise qu’elle ne fonctionnait pas. Et personne n’était au courant», a expliqué Benzarti dans un live avec un journaliste de beIn Sports.

Et d’affirmer que le patron du football africain, Ahmed Ahmed, lui-même, ne savait pas si la VAR fonctionnait ou pas.

Au final, le technicien tunisien regrette avoir perdu cette finale de la sorte. Mais il reste un espoir: le 29 mai prochain, le TAS décidera s’il faut ou non rejouer le match ou déclarer définitivement l’EST vainqueur.

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com

2 Commentaires

  1. Que l’EST et ses dirigeants mafia aillent au diable et toi avec , sale hypocrite

  2. Les Tunisiens maître de la triche et de l égoïsme.

Comments are closed.