Afrique Mayence : un supporter dit qu’il y a trop de noirs dans l’équipe

A une période où la planète dénonce avec vigueur la discrimination raciale, voilà un épisode dont on se serait bien passé. A Mayence, un supporter décide de résilier son abonnement car il y a trop de noirs dans l’équipe.

Dans une lettre, le supporter indique qu’il n’arrive plus à s’identifier au club car il estime qu’il y a trop de joueurs noirs dans l’équipe. Le club de Mayence publie sa réponse sur son site internet avec le titre : Pas de place pour le racisme à Mayence.

“Monsieur, d’habitude nous regrettons les résiliations d’abonnement, mais dans votre cas, cela ne nous inquiète pas, nous sommes même soulagés.

Oui, vous avez raison : vous ne pouvez pas vous identifier à notre club. Parce que pour nous, les couleurs de peau n’ont tout simplement pas d’importance. La seule chose qui nous importe, c’est que quelqu’un soit humain et partage nos valeurs. Nous sommes heureux d’accueillir ces personnes dans notre club. Pour cette raison, nous attendons avec impatience votre résiliation, car votre raisonnement montre que vous n’avez pas les valeurs qui caractérisent notre club. Nous défendons l’ouverture, le respect et l’humanité. Nous faisons preuve de responsabilité et sommes tolérants, cosmopolites, colorés, diversifiés, justes, solidaires, engagés socialement. Nous défendons nos valeurs, les défendons activement et donnons également ces valeurs aux générations futures de fans et de membres. Nous souhaitons la bienvenue à tous ceux qui partagent ces valeurs, indépendamment de l’âge, du sexe, de la couleur de la peau, de l’origine, de la constitution physique et mentale, de la religion, de la position sociale ou de l’identité sexuelle. Nous sommes fiers de nos joueurs noirs. Pour nous, ce ne sont que des gens formidables, pour nous, ce sont simplement nos garçons de Mayence”.

#BlackLivesMatter

Par ailleurs, Mayence compte notamment le Camerounais Kunde Malong, le Nigerian Taiwo Awoniyi dans son effectif. Il y a également le Français Moussa Niakhaté d’origine malienne. Ou encore Jean-Philippe Mateta.

Publié par Steven LAVON pour Africa Top Sports

Rédacteur en chef à Africa Top Sports. Premier portail sportif Africain. http://www.africatopsports.com

2 Commentaires

  1. SuperMario

    Niakhaté est francais d’origine senegalaise

  2. Belle réplique mais pourvu que ce ne soit pas seulement des mots.Le racisme n’est pas visible avant de se manifester.Il est dans le cœur des gens.C’est l’un des indicateurs de l’échec de nos sociétés en matière d’éducation et de l’héritage que les générations laissent les unes aux autres.Aujourd’hui pour beaucoup un smartphone est plus valorisé et aimé qu’un noir.Où sont donc les fameuses Lumière ?

Comments are closed.